L’incroyable Histoire des Flippers

Le Flipper, un mot magique qui fait rêver. Une machine fabuleuse sur laquelle tout le monde a joué, au moins une fois dans a vie. Qu’on y ait joué seul ou avec des copains, le flipper, cette machine qui défie l’homme, produit l’évasion, la récréation, le divertissement. Tout le monde connaît les flippers ! Mais connaissez vous l’incroyable histoire des Flippers ?

Il y a quelques mois, j’avais trouvé dans une brocante un super bouquin sur les flippers en français intitulé Les Flippers de Micheal Colmer et publié aux éditions Delville en 1977. La couverture m’a tout de suite interpellé et en le feuilletant, les nombreuses illustrations de flippers (et vous savez à quel point un flipper peut être stylé !) m’ont séduit.

Je suis reparti avec ce beau bouquin pour la modique somme de 2 euros.

livre flippers
Les Flippers

De retour à la maison, je me suis installé confortablement et j’ai commencé à lire ou plutôt à parcourir mon livre sur les flippers. Eh bien j’ai appris beaucoup de choses fascinantes sur les billards électriques ! Oui c’est comme ça qu’on appelait les flippers : des billards électriques.

Alors que j’avais acheté ce livre sur les Flippers comme un recueil d’illustrations à feuilleter, je me suis retrouvé plongé dans l’histoire passionnante des Flippers !

les flippers
Les Flippers de Micheal Colmer

L’Histoire des flippers

L’histoire des flippers est incroyablement mouvementée !

L’ancêtre du flipper serait un billard anglais, le jeu de Bagatelle, apparu au 18ème siècle, et qui consistait en une planche inclinée sur laquelle étaient plantés des clous pour dévier les boules.

Mais ce n’est que dans les années 1920-1930 que le véritable flipper payant fera son apparition. Plusieurs personnes revendiquent son invention, mais ce qui est intéressant, c’est surtout le contexte dans lequel est né le flipper.

Flippers et Prohibition

En 1920 aux USA est votée la loi qui interdit la fabrication, le transport et la vente d’alcool ; c’est la Prohibition qui donne naissance aux fameux bootleggers et à une industrie illégale mais d’ampleur nationale : celle de la contrebande d’alcool. Les plus connus des mafieux comme Al Capone s’installeront vite à Chicago faisant de la ville la capitale de la Mafia des années 30.

Et vous savez quoi ? Il se trouve que justement, c’est à Chicago que sont nés les premiers flippers !

Rapidement, les taverniers avaient besoin de distraire leurs clients, leur servir de l’alcool ne suffisait plus. C’est ainsi que les machines à sous et autres jeux d’argent (comme les jeux de billard à pièces) sont entrés dans le monde de la prohibition.

Flippers et Grande Dépression

Après la crise de 1929 qui a fait 15 millions de chômeurs, les gens avaient besoin de se divertir et c’est ainsi que de nombreuses nouvelles machines firent leur apparition ; les bootleggers comprirent rapidement qu’il y avait moyen de diversifier les revenus grâce aux machines à sous, et celles qui fonctionnaient le mieux étaient celles qui proposaient à l’homme d’affronter la machine.

C’est ainsi que les flippers commencèrent à être associés aux univers de l’alcool, du jeu de hasard, et des mafias.

Au début des années 1930, de nombreuses firmes virent le jour (Bremen, Genco, Exhibit…) sans parler des trois plus grandes qui étaient déjà présentes : Chicago Coin, Gottlieb et Bally. C’était l’époque des machines à sous  dans toute leur splendeur : ces entreprises produisaient de nombreuses machines à sous et billards différents, avec toujours le souci de l’innovation pour plus de divertissement.

Cette industrie employaient des milliers de personnes !

chicago coin company
La Chicago Coin Company et ses employés en 1935

C’est dans ce contexte ultra favorable, celui d’une société en crise dans laquelle on recherchait le divertissement et le gain, qu’est né le flipper.

L’interdiction du flipper

En 1933, Roosevelt est élu Président des USA, c’est la fin de la Prohibition, et un retour vers une Amérique puritaine. Les machines à sous sont interdites, et dès 1939 les flippers le sont également ; ceux en circulation sont détruits.

Leur destruction fera même l’objet de mises en scène par exemple dans la ville de New York où le maire de l’époque, Fiorello La Guardia, détruira lui même à coup de masse des flippers et autres machines à sous.

flippers interdit
Destruction de flippers saisis par la Police de New York

Les industriels ne peuvent plus que tendre l’autre joue : « N’interdisez pas les flippers, taxez les ! »

Mais il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour que le gouvernement s’y intéresse. En attendant, les industriels n’auraient d’autre choix que de se tourner vers l’exportation, ce qui allait se révéler très fructueux puisque des appareils furent vendus dans pas moins de 24 pays !

Révolutions techniques

Parallèlement au boum économique de l’exportation apparurent les innovations techniques. Dés 1935, les appareils possédaient leur propre transformateur. Le Rockelite de Bally présenta les premiers scores lumineux. Le Bumper innove en introduisant ce fameux champignon lumineux permettant de faire rebondir la bille. Mais c’est le Beamlight de la Chicago Coin qui sera l’un des premiers billards électriques.

Flippers et Seconde Guerre Mondiale

D’autres progrès intervinrent en parallèle pour faire évoluer le flipper, mais c’est au beau milieu de cette révolution technique qu’éclata la Seconde Guerre Mondiale.

Au lendemain de Pearl Harbour en décembre 1941, l’Amérique entre dans le conflit, et la production militaire devient une préoccupation nationale.

Les flippers n’échapperont pas à l’effort de guerre : les chaînes de montage sont modifiées et c’est ainsi que les usines de Gottlieb, de Bally ou de la Chicago Coin abandonnèrent les billards électriques pour la fabrication de parachutes, de pièces d’artillerie ou encore de munitions.

Après la guerre, c’est un sang nouveau qui coule dans l’industrie des appareils automatiques. De nouvelles sociétés apparaissent comme la William Manufacturing Company ou la United Manufacturing Company. Et c’est en 1947 que le Bermuda de la Chicago Coin et le Humpty Dumpty de Gottlieb présentent les premiers « flippers » électrifiés qui permettent au joueur de renvoyer la bille et de la contrôler.

C’est à partir de ce moment qu’on oubliera le terme « billard électriques » et qu’on ne parlera plus que de flippers.

Le flipper encore et toujours menacé

En 1951, le Congrès des Etats-Unis interdit « la fabrication, la réparation, la vente, le transport, la possession ou l’utilisation de tout appareil faisant intervenir le gambling », c’est à dire le jeu d’argent.

Pour rester dans les limites autorisées par la loi, les constructeurs de flippers vont créer la free-play et l’extraball pour bien faire comprendre que le flipper n’est pas un jeu d’argent.

Mais il faudra attendre 1962 pour qu’un décret autorise clairement l’existence des flippers, et 1976 pour que la ville de New York autorise le retour des flippers.

Le livre sur les flippers

Le premier chapitre explique de manière bien plus complète l’histoire des flippers que je vous ai racontée.

histoire flippers
Un demi siècle de flippers

La suite du bouquin est décomposée en plusieurs chapitres qui poursuivent cette histoire du flipper en entrant dans les détails de la commercialisation d’un nouveau modèle de flipper en passant par toutes les étapes (du brainstorming initial, à la fabrication, aux tests et améliorations, en passant par les aspects marketing).

C’est vraiment un super bon bouquin car il est complet, l’histoire est passionnante, il y a de nombreuses illustrations et schémas à propos des flippers mais également de leur fonctionnement.

schéma flippers
plans de différents flippers

D’ailleurs, à propos des illustrations, on parle évidemment beaucoup des frontons et décorations des flippers qui font leur âme en quelque sorte et qui jouent un grand rôle dans le succès de telle ou telle machine. C’est intéressant de voir comment sont choisis les thèmes des flippers en fonction de leur région de destination ou des tendances culturelles de leur époque.

flippers-15
Flipper Bally
flipper williams bally
Le Williams Ding Dong et le Bally Delta Queen
flipper king kong
Flipper inspiré de King Kong

On pourrait dater à une dizaine d’années près l’époque de chaque flipper en se basant sur sa déco !

On retrouve évidemment des thèmes majeurs comme la science fiction et les voyages galactiques, le sport…

flipper science fiction
Flipper Cosmos thème science fiction
flipper kick off
flipper kick off
flipper fantasy
flipper fantasy

Le livre nous présente ensuite quelques machines mythiques comme le Fireball de Bally de 1972 qui fût le premier à introduire ce système d’ajustement du tir de la bille sans quoi celle-ci peut tracer tout droit dans un couloir jusqu’à être perdue sans rapporter aucun point.

flipper fireball bally
Le flipper Fireball de Bally 1972

Le livre continue sur l’Histoire du flipper en France, et un dernier chapitre conclut ce livre chatoyant : L’électronique, avenir du flipper.

C’est assez drôle car la publication de ce livre précède tout juste l’essor des jeux vidéo et des bornes d’arcade. Effectivement, on aurait pu penser que l’avenir des flippers reposait sur l’électronique, mais c’est en fait l’électronique qui a flingué l’industrie des flippers qui ont très vite été remplacés par les bornes d’arcade.

Finalement, de nouveaux flippers sont toujours produits chaque année, mais aujourd’hui, ces machines sont surtout devenues des pièces de collection ; et si de nombreux jeux vidéo de flippers ont été produits très tôt, ce sont bien les jeux vidéo qui ont mis définitivement les flippers au placard.

histoire flippers
Les flippers : fin de l’histoire

Pour finir cet article, je vous propose de vous parler d’un autre chapitre du mon livre sur les flippers…

conseils flipper
5 conseils pour bien jouer au flipper

Les cinq conseils pour bien jouer au flipper

C’est important ! 🙂

1. Étudiez l’appareil avant même de jouer

Repérez les couloirs, les cibles, la disposition des bumpers. Si possible assistez à plusieurs parties avant de jouer. Ne vous fiez pas aux cartons d’explication toujours trop simplistes.

2. Contrôlez la puissance du lance-billes.

Ce n’est possible qu’après avoir joué un certain temps sur un flipper. On peut ainsi envoyer la bille dans une partie du plateau bien déterminée.

3. Ne quittez jamais la balle des yeux (lol)

C’est un principe vraiment fondamental. Le moindre regard accordé au score, ou à une personne extérieure peut être fatal. Lorsque vous visez une cible, ne la regarder pas avant de tirer : c’est la meilleure manière de la manquer.

4. Aidez les mouvements de la bille

N’ayez pas peur de secouer un flipper (ndlr : lol) mais faites le toujours en rythme (re-ndlr : re-lol). Un léger mouvement à contretemps peut déclencher le tilt. Dans la mesure du possible éprouvez la sensibilité du flipper même lorsqu’il n’y a aucune partie en cours.

5. Contrôlez vos flippers

Une action judicieuse des flippers permet d’envoyer la bille à l’endroit désiré, avec la force requise. Évitez toute précipitation. Une bille qui paraît perdue peut souvent être récupérée.

Ce sont les conseils de l’auteur du livre Les Flippers de Michael Colmert.

On a également droit à une double page sur le vocabulaire des flippers

Le vocabulaire des flippers

Je vous ai fait un petit montage photo pour tout vous caler sur une image, et à moins que vous soyez un grand connaisseur, il y a des infos intéressantes et des termes qui vous rappelleront des souvenirs.

vocabulaire-flippers
Le vocabulaire des flippers

Bon, si vous êtes arrivé jusqu’ici dans la lecture de cet article, je vais maintenant me confier à vous. Lire ce bouquin était vraiment super intéressant, mais ça m’a défoncé les yeux !! C’est inhumain d’imprimer des caractères sur ces fonds châtoyants, psychédéliques. C’est un coup à faire des crises d’épilepsie.

Souvenirs personnels

Je me rappelle que tout petit déjà, les flippers me fascinaient : ces machines qui faisaient du bruit et de la lumière auxquelles seuls les « grands » pouvaient jouer dans les bars et les bistros. Interdit aux moins de 16 ans…

Mais quel gamin de 10 ans n’a pas fait une partie un jour dans sa vie. Je me rappelle que je vibrais en montant sur une chaise avec mes cousins pour être à la bonne hauteur et y jouer.

J’ai longtemps rêvé d’avoir un flipper à la maison. J’ai même eu une période ou j’économisais mes pièces de 5 et 10 francs dans l’espoir d’un jour m’acheter un flipper – eh oui les rêves de gosse…

Ce que j’ai trouvé incroyable avec l’histoire des flippers, c’est que cette machine a en permanence été mal associée, menacée, interdite… Et quand enfin en 1976, le flipper fût enfin reconnu pour la machine qu’il était, les jeux vidéo naissaient et allaient porter un coup fatal à cette industrie.

Pourtant, malgré cette histoire incroyablement mouvementée, les flippers font partie de notre culture !

livre sur les flippers
A bientôt 😉

Pour aller plus loin

L’incroyable Histoire des Flippers
4.9 (98%) 10 votes

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

2 commentaires sur “L’incroyable Histoire des Flippers”

  1. 2 euros !!! Ce livre est coté au moins 75 euros. Quelle trouvaille ! J’espère qu’il est en bon état. C’est effectivement un super livre, moi j’ai la version collector avec couverture en cuir, réservé à l’époque aux exploitants, tiré à 500 ex. (j’ai le numéroté 465 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *