Les jeux vidéo d’échecs

L'ancêtre du jeu vidéo d'échecs, c'est le jeu d'échecs électronique, ou l'ordinateur d'échecs.

Les premiers jeux d'échecs électroniques apparaissent vers 1977, ils coûtent cher et ne sont pas très performants. Il faudra attendre 1979 pour que le public voit apparaître des ordinateurs d'échecs à prix abordables (1000 francs tout de même - environ 150 euros) et avec un bon niveau de jeu.

C'est la marque Fidelity Electronics qui ouvre le bal et domine le marché avec son best-seller (600.000 unités vendues) : le Chess Challenger 7 qui dispose d'un programme modulaire d'assez bon niveau (Sargon 2.5).

© electronicchess.free.fr
© electronicchess.free.fr

A partir de 1982, la compétition s'installe et les programmes sont de plus en plus puissants, offrant un niveau de jeu toujours plus élevé. La concurrence se développe, et à la fin des années 1980, nous sommes véritablement dans un marché de masse, qui propose différents programmes, différentes façons d'interagir avec l'ordinateur. Certains échiquiers électroniques comme le Milton Bradley de Intelligent Games disposent d'un robot qui déplace les pièce seul grâce à un système aimanté sous les cases de l'échiquier.

© electronicchess.free.fr
© electronicchess.free.fr

Les jeux d'échecs électroniques de voyage se développent également de plus en plus avec des marques comme Novag, Tandy, ou Tiger...

electronic-chess-novag-segundo

Mais la fin des années 1980 rime aussi avec l'apparition des PC dans les foyers, et les jeux d'échecs électroniques sont vite dépassés par la puissance toujours plus grande de ces derniers. Le jeu d'échecs de voyage, lui, se trouve malmené par les jeux sur consoles portables.

chessmaster-gameboycolor

Nous entrons dans l'ère des jeux vidéo d'échecs, même si en parallèle et de nos jours encore, les jeux d'échecs électroniques sont toujours produits, pour la simple et bonne raison que, aujourd'hui, la miniaturisation des composants permet de proposer de très bons programmes aux échiquiers électroniques, et peut-être aussi parce que le puriste (pour ne pas dire le vieux) préfère jouer en réel, sur un échiquier et avec des pièces physiques.

D'après mes recherches, le premier jeu vidéo d'échecs est Video Chess sur Atari 2600, programmé par Bob Whitehead. Le projet de faire un jeu d'échecs sur Atari 2600 semblait au début impossible du fait des limitations technologiques de la console, mais en 1979 les contraintes furent contournées et le premier jeu vidéo d'échecs vit le jour.

videochess-atari-2600

Le schéma d'évolution du jeu vidéo d'échecs, en plus de suivre celui des jeux d'échecs électroniques (à savoir proposer des programmes toujours plus performants et des niveaux de difficulté plus élevés), se voulait innovant d'un point de vue ludique.

Très vite, les pièces furent remplacées par des personnages colorés, animés. Les jeux vidéo ont proposé différents niveaux de difficulté, la possibilité de choisir ses pièces, son échiquier, le décor dans lequel on joue. Les jeux vidéo d'échecs, ont également offert des tutoriaux et des leçons d'echecs. Dans le but de rallonger la durée de vie, les jeux vidéo d'échecs ont proposé des défis et problèmes (mat en un coup ; deux coups ; trois coup ; ...)

Désormais les jeux vidéo d'échecs disposent même de modes "carrières" comme Battle VS Chess et ses deux aventures différentes en fonction que l'on décide de jouer avec les blancs ou avec les noirs.

battle-vs-chess-ps3

Surtout les jeux vidéo d'échecs ont su se développer graphiquement en proposant des parties toujours plus réalistes.

Pure Chess sur Playstation Vita
Pure Chess sur Playstation Vita

Aujourd'hui, pour celui qui veut jouer aux échecs, quel que soit son niveau, le jeu vidéo est une solution incontournable, puisqu'il est possible d'apprendre de façon ludique, de jouer contre une intelligence artificielle d'un niveau débutant comme Grand Maître, ou même de jouer en ligne contre des adversaires réels.

Selon moi, qui partage une histoire et une affection particulière avec ce jeu millénaire, les échecs ont su admirablement s'adapter sur les ordinateurs et sur les consoles, comme s'ils étaient destinés un jour à se rencontrer et à s'unir.

L'ordinateur a d'ailleurs prouvé sa supériorité aux échecs en face de l'Homme. C'est l'ordinateur Deep Blue, développé par IBM, qui a eu raison de Gary Kasparov (champion du monde d'échecs) en 1997.

Deep Blue VS Kasparov
Deep Blue VS Kasparov

En effet, l'ordinateur Deep Blue est capable de calculer 200 millions de combinaisons à la seconde. Si aujourd'hui les ordinateurs que nous utilisons quotidiennement n'effectuent un calcul "que" de 20 millions de combinaisons par seconde, cela est largement suffisant pour que la machine ne fasse aucune erreur tactique et exploite toutes celles de son adversaires humain, qui semblent inévitables. La supériorité de la Machine sur l'Homme, est désormais acquise aux échecs, et aucun Grand Maître des échecs n'est plus intéressé pour se mesurer à une machine.

Mais ce qu'il y a de beau avec les échecs, c'est que le jeu lui même bat l'ordinateur : si un ordinateur avait travaillé à la vitesse maximale théorique depuis l'origine de la Terre, il n'aurait pas encore identifié toutes les combinaisons de coups possibles aux échecs.

Il existe 318,979,564,000 combinaisons possibles pour jouer les quatre premiers coups aux échecs. Oui ! Il est possible de jouer les quatre premiers coups de 319 milliards de façons différentes ! Ça calme hein !!

C'est pourquoi aucun programme d'échecs ne fonctionne uniquement sur base algorithmique, il y a une part d'heuristique qui entre en jeu, un raisonnement intuitif, et donc qui n'est pas infaillible. Une idée que j'aime beaucoup est celle évoquée par certains grands joueurs d'échecs qui affirment que leur raisonnement n'est ni algorithmique, ni heuristique, mais qu'il repose sur une part obscure, non-identifiable, et qui apparaît sous forme d'illumination.

Pour terminer cet article, je vous propose une liste des différents jeux vidéo d'échecs des années 1980 à aujourd'hui.

Liste non exhaustive des jeux vidéo d'échecs par support

PC

  • 3D Chess
  • Battle Chess (Disponible uniquement en ligne)
  • Battle Chess
  • Battle Chess 4000
  • Battle Chess II : Chiness Chess
  • Battle vs Chess (Disponible uniquement en ligne)
  • Chess Academie : Edition Pro
  • Chess Academie : Edition Standard
  • Chessmaster 10ème edition
  • Chessmaster 6000
  • Chessmaster 7000
  • Chessmaster 8000
  • Chessmaster 9000
  • Chessmaster : Edition Grand Maître
  • Combat Chess
  • Disney's Aladdin Chess Adventures
  • Kasparov Chessmate
  • Majestic Chess
  • NV Chess
  • Power Chess 98
  • Star Wars Chess
  • The Chessmaster 2000
  • Virtual Chess 2
  • Virtual Chess 3
  • War Chess

PS3

  • Battle vs Chess (PlayStation Store)
  • Cohort Chess (PlayStation Store)
  • Fritz by Chessbase
  • Pure Chess (PlayStation Store)

Xbox 360

  • Battle vs Chess (Xbox Live Arcade)
  • Chessmaster Live (Xbox Live Arcade)

Wii

  • Battle vs Chess
  • Chess Challenge! (WiiWare)
  • Chess Crusade
  • Fritz by Chessbase
  • Silver Star Chess (WiiWare)
  • Wii Echecs
  • World Chess (WiiWare)

3DS

  • Academy : Chess Puzzles (eShop)

PS Vita

  • Pure Chess (PlayStation Store)

DS

  • Academy : Chess Puzzles (DSiWare)
  • Battle vs Chess
  • Chess Challenge! (DSiWare)
  • Chess Crusade
  • Chess for Kids
  • Chessmaster : Entraînez-vous aux Echecs
  • Fritz by Chessbase

PSP

  • Battle vs Chess
  • Chessmaster : Entraînez-vous aux Echecs
  • Cohort Chess (PlayStation Store)
  • Online Chess Kingdoms

PlayStation 2

  • Chess Challenger
  • Chessmaster
  • Master Chess
  • War Chess

Game Boy

  • Chessmaster

Game Boy Advance

  • Chessmaster
  • Dexter's Laboratory : Chess Challenge
  • Virtual Kasparov

PlayStation

  • Chessmaster Millenium
  • N64 Nintendo 64
  • Virtual Chess 64

Mega-CD

  • Star Wars Chess

Nintendo 64

  • Vitual Chess 64

Super Nintendo

  • The ChessMaster

Nes

  • Battle Chess
  • The ChessMaster

Master System

  • Sega Chess

Game Gear

  • The Chessmaster

Amiga

  • Battle Chess
  • Battle Chess II : Chiness Chess
  • C64 Commodore 64
  • Battle Chess
  • The Chessmaster 2000

Atari ST

  • Battle Chess
  • The Chessmaster 2000

Amstrad CPC

  • Megachess
  • The Chessmaster 2000

3DO

  • Battle Chess

Lynx

  • Fidelity Ultimate Chess Challenge

Atari VCS 2600

  • Video Chess

Sources : JeuxVideo.com - ElectronicChess - Jeux et problèmes aux échecs - Deep Blue -Video Chess

Les jeux vidéo d’échecs
5 (100%) 4 votes

8 commentaires sur “Les jeux vidéo d’échecs

  1. BILLY95

    excellent article les 319 milliards de combinaison possible sur les 4 premier coup me laisse sur le c**
    très bon référencement des différents jeux merci link pour toutes ces infos 😉

  2. Diablonicos

    Très bel article, je viens d'en apprendre beaucoup sur les échecs et les différents supports électroniques. Pour compléter ta liste (non exhaustive) des jeux, j'ajouterai le jeu SEGA Chess sur Master System que je viens de me procurer en vide-grenier.

  3. gentux

    Très bon article link et intéressant au possible !
    Il est vrai qu'à l'époque les jeux d'échecs physiques électroniques ont pas mal révolutionné le milieu.
    Comme tu le dis, c'est la part d'ombre qui différencie les jeux vidéos / électroniques des vrais joueurs ; déjà nous n'abordons pas le problème de la même manière.

    Chacun va devoir chercher à faire le meilleur coup, mais vu le nombre de possibilités à étudier dans un algorithme, il faut utiliser une heuristique comme tu le dis (il faut trouver le bon ratio temps / performance).
    De plus, il me semble que les moteurs d'échecs (peut-être pas tous) sont codés à l'aide de graphes, plus facile pour la recherche de solutions avec l'élagage de branches pour éliminer rapidement les solutions inexploitables & les algorithmes de parcours existant déjà dessus.

    Tandis qu'une personne saura d'emblée quels coups éliminer (et quelques fois enlèvera le(s) meilleur(s), les coups de GMI qui semblent absurdes aux premiers abords alors qu'ils sont très forts, souvenirs..).

    Si tu joues contre une personne, les coups seront bien moins automatisés, et une erreur est commise inconsciemment à contrario des ordis, où c'est fait exprès dans un mode à la difficulté basse, et ça tu le sens clairement quand tu joues.

    Tout ça pour dire qu'avec l'expérience que j'ai pu me forger au cours de ces deux dernières décennies, rien ne remplacera une partie autour d'un bon échiquier !

    Bon jeu ! 😉

  4. Auteur de l'article

    Salut Gentux,

    Je suis d'accord avec ça, rien ne vaut une bonne partie d'échecs autour d'un échiquier réel avec une personne réelle. Mais encore faut-il trouver avoir des adversaires avec qui jouer...

    Le jeu vidéo d'échecs est vraiment une bonne alternative. Et le jeux d'échecs électronique aussi.
    Le fait d'avoir un vrai échiquier et de déplacer les pièces pour de vrai, humanise la machine et ça rend la partie autrement plus intéressante que sur un jeu vidéo, un peu comme si on jouait contre une vraie personne, un peu spéciale, mais très forte !

  5. Pingback:

  6. Pingback:

IMPORTANT :
Suite à un problème avec mon hébergeur, il arrive que certains commentaires ne passent pas lorsque le champ "Site Web" est complété, le problème sera résolu sous peu. En attendant, je vous invite à ne pas inscrire votre site ou alors à copier votre commentaire avant de le valider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pensez à lire la charte des commentaires