Du nouveau sur le blog avec le plugin Jetpack

J’ai découvert, un peu tardivement c’est vrai, le plugin Jetpack, développé par Automattic (alias WordPress).

Le plugin Jetpack rend disponibles aux blogs auto-hébergés – ce qui est le cas de mon blog – un ensemble de fonctionnalités dont seuls profitaient jusque là les utilisateurs de Worpress.com (qui avaient leur blog hébergés sur les serveurs de WordPress).

En effet, les utilisateurs de WordPress.com disposent d’un bon nombre de fonctionnalités supplémentaires, alors que nous, qui hébergeons nous mêmes notre blog WordPress, devons mettre les mains dans le cambouis (le code) et feinter en installant de multiples plugins. Or les plugins alourdissent considérablement le site, et parfois même, ils entrent en conflit provoquant ainsi certains bugs.

Jetpack, c’est un seul et unique plugin qui réunit de nombreuses fonctionnalités très utiles.

Souscription par email aux nouvelles publications, l’ajout de formulaires sur les pages et les articles, la possibilité pour le lecteur de commenter les articles via son compte wordpress twitter ou facebook, l’ajout de boutons de partage des articles sur les réseaux sociaux, les statistiques du blog, des améliorations pour les galeries d’images, un thème pour mobile… Et j’en passe !

plugin-jetpack-wordpress
Quelques unes des fonctionnalités du plugin Jetpack

Un plugin très pratique pour le blogueur débutant.

Il n’y a absolument rien à faire, qu’à installer et activer le plugin.

De plus, ce plugin a été développé par l’équipe de WordPress, ce qui est l’assurance d’un suivi continu au fil des nouvelles versions de WordPress.

Bien sûr, chaque fonctionnalité disponible avec Jetpack peut-être désactivée si vous n’en avez pas l’utilité.

Personnellement, j’ai décidé de n’utiliser que le système de commentaires, la souscription par email, les formulaires,  les statistiques, le thème pour mobile, et la distribution améliorée (qui permet d’optimiser le référencement des articles et des commentaires). Cela m’a permis de me séparer de plusieurs plugins (Contact Form 7, Subscribe 2, WPTouch).

Mais toute la puissance de Jetpack repose sur le cloud !

En effet, certaines des fonctionnalités intégrées tournent sur les serveurs de WordPress (comme le module de statistiques par exemple – qui est vraiment très bien fait au passage) ce qui allège considérablement le poids du site.

L’utilisation du plugin Jetpack nécessite d’être connecté à un compte WordPress.com. Ça tombe bien, j’en avais un depuis plusieurs années qui ne me servaient pas. Si vous n’en avez pas, cela ne vous prendra que quelques secondes d’en créer un.

J’avoue que l’idée de connecter mon blog à wordpress.com ne m’a pas enchanté au départ car le principe du blog auto-hébergé, c’est de garder son indépendance et le contrôle sur la structure et son contenu, mais je dois dire que les avantages du système de commentaires et sa simplicité d’installation (aucune clé API à rentrer) m’ont vraiment séduit. Et puis l’utilisation de Jetpack n’est pas irréversible et on peut à tout moment déconnecter (ou désinstaller) le plugin.

Pour ceux qui ne veulent résolument pas se connecter à WordPress.com, il existe une version Lite de Jetpack qui ne nécessite pas de compte WordPress pour fonctionner. Mais toutes les fonctionnalités ne sont pas disponibles.

Si vous faites partie de mes 54 abonnés à (l’ancien module de) la Newsletter du blog, il va falloir vous inscrire à nouveau si vous souhaitez continuer à recevoir mes derniers articles par email.

Pour vous abonner au blog, c’est simple, ça se passe soit dans la barre latérale droite du site, soit dans les commentaires. Vous pouvez par exemple tester le nouveau système de commentaires en postant un petit mot en réponse à cet article, et cocher la case « Avertissez-moi par email des nouveaux articles » avant de valider votre commentaire.

Du nouveau sur le blog avec le plugin Jetpack
Notez cet article !

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *