Dragon Ball Z, un manga qui séduit encore les générations d’aujourd’hui

Dans un de mes précédents billets, j'avais évoqué une soirée avec les frères de ma chérie qui ont respectivement 15 ans et 21 ans. Ma femme et moi en avons 29... déjà !

C'était pendant les vacances de noël, après un dîner de famille, nous nous étions retrouvés tous les quatre au salon à discuter pendant quelques heures. Un des sujets que nous avons abordé était Dragon Ball Z.

Ce qui m'a interpellé, c'est qu'à quatre nous représentions tous un profil complètement différent : nous sommes de trois générations différentes, parmi nous il y avait une fille, et pourtant, la conversation était soutenue, pleine de passion, et chacun y allait de son ressenti et de sa propre expérience avec la série.

Je me suis dit que c'était quand même dingue l'engouement que pouvait encore susciter Dragon Ball aujourd'hui !

Alors que j'avais douze ans, je collectionnais les cartes Dragon Ball Z, plus tôt encore je regardais Dragon Ball au Club Dorothée, un rendez-vous immanquable à l'époque. Aujourd'hui, je vais bientôt avoir 30 piges (aïe), j'ai un enfant, et je continue de parler avec autant de passion de cette série avec des gens qui n'étaient même pas nés à l'époque où j'étais déjà fan.

album-dbz
L'album de cartes Dragon Ball Z (de mon enfance !)
dorothee-mag-dbz
Une partie de ma collec de Dorothée Magazine consacrés à DBZ

Plus surprenant encore, ils connaissent la série aussi bien que moi, si ce n'est mieux car c'est quand même plus frais dans leur tête.

Le plus jeune est même un spécialiste. Ce soir là, je lui ai montré mon Grand Livre de Dragon Ball via l'article que j'avais publié sur mon blog. Il est monté dans sa chambre et m'a descendu son Dictionnaire de Dragon Ball (un ouvrage magnifique qu'il faut absolument que je me procure) ! Grâce à ce bouquin, il connaît une multitude d'anecdotes sur chaque personnage, sur les moments clés de la série, et même sur des personnages qui ne font qu'une seule apparition au cours de tout le manga. Un jeune homme très intéressant en somme ! 🙂

Pendant la discussion, j'ai pris un certain recul, et je me suis dit que si Akira Toriyama assistait à cette conversation, il serait flatté de voir quatre personnes de trois générations différentes, de l'autre coté du globe, et dont une femme,  en train d'échanger pendant plus d'une heure sur les différents aspects de son manga. Quand on vend du rêve, même si le succès commercial est au rendez-vous, j'imagine que la satisfaction est toujours plus grande de voir le résultat de son art pénétrer encore des années plus tard avec autant de force des personnes si différentes.

C'est cette pensée, que j'ai eue il y a déjà plusieurs mois, qui m'a donnée l'idée d'écrire cet article. J'aurai mis longtemps à le publier, mais le voici.

Pourtant de nombreux éléments auraient pu faire mal vieillir l'Histoire de Son Goku et de ses amis.

Aujourd'hui, DBZ est devenue une licence sur-exploitée, qui a donné naissance à de mauvaises adaptations, à des suites franchement pas terribles, à des films tellement honteux qu'on se demande comment les droits ont été obtenus. Pourtant, Dragon Ball n'en reste pas moins une légende, une référence dans le monde de l'anime japonais, et continue de fasciner les générations d'aujourd'hui !

C'est vrai que les dessins animés de l'époque sont devenus difficilement regardables à cause de ces longueurs qui n'en finissent pas pendant les combats. A cause aussi de ces doublages français vraiment pourris. Certaines voix font plusieurs personnages, il arrive même parfois entre les épisodes que certains protagonistes changent de voix ! Je pense à Krilin notamment, ou même à Son Goku. Ça te pourrit un épisode que Son Goku n'ait pas sa voix habituelle. C'est comme de regarder un film en VF où la voix de Bruce Willis n'est pas sa voix officielle en français... Perso je zappe direct, je peux pas. Il y a des voix comme ça, tu ne peux pas les changer.

Autres éléments qui dessert la VF de Dragon Ball, ce sont ces contradictions entre les épisodes. A croire que les mecs qui doublaient les voix ne se souvenaient plus de ce qu'ils avaient dit la semaine d'avant. Par exemple, le coup des unités de force sur Namek : au moment où Son Goku s'apprête à affronter Ginyu , on voit l'équipe des Forces Spéciales de Freezer halluciner sur Goku qui concentre sa force : "25.000 unités ! Et ça monte encore ! 30.000 untiés ! C'est incroyable ! 40.000 unités !"

Episode suivant, nous avons droit au récapitulatif de l'épisode précédent, nous revoyons la scène où les Forces Spéciales observent la force de Son Goku augmenter, et là : "9000 unités ! 9200 unités, c'est incroyable !" Quand tu te fais les deux épisodes à la suite... Ça casse le rythme !

Ginyu vs Goku
Ginyu vs Goku

Un autre truc qui m'a toujours saoûlé dans Dragon Ball Z ce sont les contradictions entre les forces des différents personnages. D'où Petit coeur débarque sur Namek plus fort que Son Goku et met une pâté à Freezer ? D'où Végéta éclate le cyborg en une manchette alors que Goku s'est fait rétamer ? Ça c'est relou ! Mais quand j'aime, je m'efforce de faire abstraction -c'est important dans la vie sinon on devient aigris, il faut toujours mettre en valeur le positif par rapport au négatif sinon la vie devient vite moins belle.

Malgré tous ces éléments donc, Dragon Ball Z reste une oeuvre à part. A intervalle de quelques années, je me replonge toujours de nouveau dans le manga, et je me refais l'Histoire en entier.

Mais la question que je me pose est : est-ce que Dragon Ball saura séduire la génération de mon fils ?

Si c'est le cas, ça risque d'être intéressant 🙂

Dragon Ball Z, un manga qui séduit encore les générations d’aujourd’hui
5 (100%) 1 vote

17 commentaires sur “Dragon Ball Z, un manga qui séduit encore les générations d’aujourd’hui

  1. JB

    Oulah attention, tu fais vibrer la corde sensible de pas mal de gens avec cet article ^_^ Pas étonnant que les nouvelles générations accrochent, la réalisation du manga est très bien faite, notamment cette technique absolument machiavélique: toujours terminer au point culminant de l'épisode, tu attend tout le long un combat (ou son point culminant) qui n'arrivera qu'en début d'épisode suivant. Personnellement quand je vois ça dans d'autres séries j’appelle ça se faire Dragon ball zéder ^_^
    En plus de ça la série a été diffusée a nouveau sur des chaines comme NRJ12, MCM, MTV et de nouvelles générations ont accroché car malgré tous ses défauts (doublages, noms d'attaques, petites incohérences), c'est une création extrêmement originale, de grande qualité, qui sait nous tenir en haleine à chaque épisode et qui prouve qu'une oeuvre de qualité est intemporelle.

  2. charon63

    Super article , c'est incroyable comme dragon ball z reste une référence encore aujourd'hui . Il suffit de lire les mangas qui sortent maintenant pour voir que l'influence de DBZ est partout et incontournable comme les cheveux des personnages ou les boules lumineuses dans les combats . Pour moi DBZ est au manga ce qu'est star wars au cinéma . Pour ma part la série est immortel et mon fils de 9 ans est déjà un fan .

  3. Auteur de l'article

    @JB : Excellente l'expressions "Dragon Ball Zéder" ^^
    Parfois il fallait même attendre plusieurs épisodes avant d'en arriver au combat. La caméra se baladait d'un personnage à l'autre avec cette petite musique (tadadinnnnn...) et le bruit du vent... Ah c'était énorme !

    @Charon63 : C'est vrai qu'au delà du fait que Dragon Ball est toujours aimé aujourd'hui, cette série en a influencé de nombreuses autres. J'ai hâte que mon fils soit en âge de s'intéresser à tous les trucs qui m'ont fait vibrer quand j'étais gamin ! Que ce soit DBZ, Zelda ou autres...

  4. JUJU

    Super article Link !
    Ta collec de mag Dorothée est magnifique.
    J'ai encore mon classeur avec mes centaine de cartes jap, dont bcp de DP et de max 🙂

    Je partage ce que tu as écris et ton parallèle avec la vie et le +/- dans le dernier paragraphe est très juste
    MERCI

  5. Je suis aussi un grand fan de DB (toute la série sauf GT) et je pense qu'on pourrait en parler des heures. Concernant le doublage, il y a un moyen : se procurer les épisodes en VOSTFR fait par des team (y en a un paquet). Du coup, tous les problèmes évoqués disparaissent.
    Concernant ta dernière interrogation, j'ai l'explication mais elle est bien trop longue pour être exposée ici ^^

  6. Auteur de l'article

    Pareil, j'ai jamais réussi à accrocher les GT (pas faute d'avoir essayé pourtant...)

    Concernant les VOstFR, je suis d'accord, mais c'est un peu comme se mater la V.O. de "Retour vers le Futur", il y a des films comme ça qui ne passent pas en V.O. Perso j'ai envie de retrouver les voix que j'entendais dans mon enfance.

    A propos de ta super longue explication, je t'en prie, n'hésite pas à lâcher ton pavé 😉

    a+

  7. Je vais tout de même essayer de faire court tout en essayant de bien expliquer (ce qui n'est pas évident et ça risque de partir en sucette) ^^
    Je ne t'apprends rien en te disant que Goku, en fait, essuie les plâtres (non, il ne posera pas de placo chez toi). En gros, il acquiert un savoir auprès d'un maitre le premier (enfin, avant les autres).
    Si on prend l'exemple quand il se trouve dans le palais de Kami Sama (Dieu) avant d'affronter Piccolo. Son entrainement est hyper balèze et il en ch..
    Quand vient la saga des Guerriers de l'espace, les autres vont faire également leur entrainement là bas mais ils deviennent plus fort encore que Goku l'était.
    La même chose se reproduit chez Kaio.
    Après l'entrainement, Goku atteint une certaine force (5000 si je me souviens bien et avec le Kaioken, il monte à plus de 20000). Quand les autres font cet entrainement, ils deviennent plus puissants que lorsque Goku y était.
    Du coup, Piccolo tape allègrement un score de malade, surtout que le monsieur, il est vénère que sa planète (qu'il n'a jamais vu je vous le rappelle) part en morceau et que Freeza a buté tous ses frangins.
    Mais la vraie explication est dans la fusion qu'a fait Piccolo avec Nail. Ce dernier est en plus un combattant. Or on sait très bien que la fusion donne bien plus que l'ajout de 2 forces (en gros, 1+1 = 3 au lieu de 2; merci JCVD ^^).
    Comme Piccolo était déjà puissant, il devient encore plus fort. Mais bon, là dessus, c'est la course à l'armement.
    Pour Vegeta, il se fait battre par le Cyborg C-18. La seule chose qu'il éclate est sa tête contre la montagne (ah ah ah). Ok, il bat le premier Cyborg (C19 ou C20) mais même Goku aurait pu le rétamer si il n'avait pas été malade.
    Pas très clair cette explication mais j'ai du mal à trouver les mots.
    En bref, les autres deviennent plus fort que Goku en suivant le même entrainement. Peut-être parce que l'ennemi est plus fort qu'avant, va savoir.

    En fait, ce Goku, c'est une truffe non ? Bah vi, à part Piccolo (et encore, c'est lors d'un tournoi), il ne bat JAMAIS un ennemi seul. Y a toujours les autres.

    Petite question.
    D'après vous, qui meurt le plus ?

  8. Auteur de l'article

    Excellente ton explication, j'ai bien fait d'insister !
    C'est justement de ça dont je voulais parler dans ce paragraphe sur les "contradictions de force".
    C'est pas normal que Yamcha ressorte de chez Kaio plus fort que Goku...
    Pour Piccolo, l'explication de sa fusion avec Nail et l'amplification de sa force par la colère de voir son peuple décimé tient la route. Mais je trouve ça quand même exagéré, parce que s'il y a bien une chose qui est superbement faite dans les épisodes sur Namek qui précèdent le combat avec Freezer, c'est la manière dont on nous fait comprendre que Freezer est l'être ultime, au pouvoir incroyable. La mise en scène est dingue : Kaio sur sa planète pousse des cris en demandant à tout le monde de fuir parce que les Forces Spéciales arrivent... Tu te dis "Oh putain mais Freezer ça va être la mort!!" 1 million d'unité sa force !! Quand tu vois Goku atteindre les 40.000 au max tu te dis que ça va être chaud...
    Ton commentaire soulève une théorie qui s'approche de l'affront ou du blasphème : Goku est une "truffe" ?! Il y aurait moyen d'en faire un article aussi. Disons que la thèse trouverait plein d'arguments. Mais on ne touche pas à Son Goku ! 😀

    J'ai une autre question pour toi : combien de fois a-t-il sauvé l'Humanité ?

  9. JB

    ^___^ ça pourrait même être un troll super efficace sur un forum de fans de DB d'ailleurs. Vrai que leur système d'unités ne tient pas trop la route et que la série nous répète maintes fois que son goku est le plus fort, alors après faut voir le contexte, effectivement il peut y avoir des explications à des changement de force ponctuels.

  10. "C’est pas normal que Yamcha ressorte de chez Kaio plus fort que Goku…"

    Bah si car en plus de ce que j'ai mis, on peut admettre qu'il s'entraine de façon plus intense que Goku d'où une force plus importante pour le même entrainement.

    "Tu te dis « Oh putain mais Freezer ça va être la mort!! » 1 million d’unité sa force !! Quand tu vois Goku atteindre les 40.000 au max tu te dis que ça va être chaud"

    500 000 dans sa 1ère forme mais il augmente après chaque transformation. A 100%, il doit être dans les 120 millions (bon, j'avoue que là, ça part grave en vrille avec les chiffres).
    Goku, avec ses 180 000 (Kaioken) ne fait pas le poids SAUF qu'il devient SS1 et là, il poutre tout (150 millions) et met la misère à l'E.T. dictateur (petit, arrogant, méchant... bizarre, ça me rappelle quelqu'un...)

    "Ton commentaire soulève une théorie qui s’approche de l’affront ou du blasphème : Goku est une « truffe » ?! Il y aurait moyen d’en faire un article aussi. Disons que la thèse trouverait plein d’arguments. Mais on ne touche pas à Son Goku ! :D"

    Bah je sais que je touche au héros mais faut se rendre à l'évidence.
    Bon, truffe n'est peut-être pas le mot adéquat (et sans couettes) mais pour chaque combat, il est aidé.

    "J’ai une autre question pour toi : combien de fois a-t-il sauvé l’Humanité ?"
    Dans la saga principale :
    Ruban Rouge, Piccolo senior, Piccolo, Raditz, Nappa et Vegeta, Freezer, Cell et Boo, donc 8 fois. Evidemment, je ne compte pas Ten ou Kame Senin car c'est lors des tournois et il ne sont pas vraiment méchants.

    Pour ma question, c'était Krilin avec 3 morts (hors DBGT).

    @JB, bah en fait, je ne considère même pas comme un troll. A moins d'être aveuglé, il faut admettre qu'il est, oui balèze que tous les autres, toujours épaulé par d'autres.

  11. Auteur de l'article

    On peut dire que tu sais de quoi tu parles Horeus ! 😉

    Effectivement ça sent le bon gros fan, et t'as l'air d'être vachement mieux renseigné à propos des niveaux de force de chacun (avec nos VF à la con...)
    En même temps j'ai les dernières traductions de Glénat.

    Au niveau de la truffe : (c'est un autre débat mais) il y aussi cette propension à la naïveté extrême, qui est censée être la conséquence de son innocence et de son coeur pur, mais qui pour le coup relève plus de la débilité.
    J'adore aussi le comportement qu'il a avec sa femme , c'est le pire des goujas ! Le mec disparaît pendant huit ans au Royaume des Morts et revient en lui lâchant un pauv' "Salut" de la main 😀 Et c'est sans parler de la façon dont il se barre ensuite...

  12. Pour les forces, on trouve pas mal de choses sur le net (et du n'importe quoi) mais tu as tout dans les mangas (j'avais la version double volume orange de Glenat).
    Au niveau du n'importe quoi, il y a l'exemple de Freeza. Il dit dans le manga qu'il double sa force à chaque transformation. Il se transforme 3 fois :
    1-> 530 000 x 2 = 1 060 000 (forme "taureau")
    2-> 1 060 000 x 2 = 2 120 000 (forme "machin avec long museau")
    3-> 2 120 000 x 2 = 4 240 000 (forme réelle)
    4-> 4 240 000 ---> 120 000 000 : rapport de 30 alors qu'il augmente sa force à 100% ???
    C'est là qu'on voit que ça part en vrille.
    Pour Goku, c'est pas mieux car de 5 000 (force de base), il arrive à 180 000 avec le Kaioken. Ca nous fait un Kaioken x36 !!!
    Mais bon, vu la teneur, mieux vaut ne pas sans soucier et se dire simplement qu'ils deviennent plus fort au fil du temps.

    Sinon, pour Goku, le pire dans la goujaterie se passe dans la saga Boo comme tu le dis. Le mec est mort, il revient pour une seule journée et c'est pour... un tournoi.
    "hum, la famille, m'en fous moi vouloir castagne" lol.
    Mais bon, comme c'est un Sayan, on pardonne son manque de galanterie (quoique... pendant la saga Cell, entre 2 combats, il pense quand même à se reproduire).

    Côté contradictions, le pire doit être lors de la saga Cell avec Trunk (sans doute un homo refoulé, beaucoup en discute à son sujet lol).
    Le coup des voyages dans le temps, c'est du délire total ! On n'y comprend rien du tout. Et c'est pas faute d'essayer. A côté, Retour vedrs le futur, c'est trop simple.
    D'ailleurs, il me semble que même Toriyama s'est perdu là dessus.

  13. "D’où Végéta éclate le cyborg en une manchette alors que Goku s’est fait rétamer ?" Goku était malade lorsqu'il a combattu contre ce cyborg ce qui explique cela. Et pour Piccolo ça a été expliqué plus haut. Ta mémoire te joue des tours 😉

  14. Pingback:

  15. Pingback:

  16. Pingback:

IMPORTANT :
Suite à un problème avec mon hébergeur, il arrive que certains commentaires ne passent pas lorsque le champ "Site Web" est complété, le problème sera résolu sous peu. En attendant, je vous invite à ne pas inscrire votre site ou alors à copier votre commentaire avant de le valider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pensez à lire la charte des commentaires