Jeudi dernier je me suis rendu à Paris pour assister à la première vente aux enchères de jeux vidéo.

J’y ai retrouvé beaucoup de monde que je connaissais, mais j’ai aussi rencontré de nouvelles personnes.

Je n’y ai rien acheté, mais quand je vois les prix auxquels sont parties certaines pièces, je regrette énormément de ne pas avoir enchéri. Je pensais réellement que des pièces comme la mallette Atari, le classeur de cartouches prototypes Atari ou encore les jeux Mario Bros et Duck Hunt du procès Nintendo/Magnavox seraient inaccessibles, or ils n’ont pas décollé tant que ça.

A coté de ces pièces exceptionnelles, il y avait également moyen de faire de très bonnes affaires sur certains lots qui sont partis à des prix bien moins élevés que sur ebay.

Bien sûr, il y a aussi eu de gros craquages, notamment sur le blister de Golden Eye dont les enchères sont montées à 9800 euros !!

Enfin, ce billet n’a pas pour objet de faire un compte rendu de la vente car j’en ai déjà assez parlé sur le blog, et je viens tout juste de publier un article sur France Retrogaming.

Non, aujourd’hui je vais vous parler d’une acquisition que je faite à Drouot, enfin… en faisant un échange sur place avec un autre collectionneur 😛

Belle transition n’est-ce pas ? 😉

Il s’agit du jeu Wizards & Warriors édité sur PC  en 2000 par Activision et développé par un des créateurs de la saga Wizardy (D.W. Bradley).

wizards-warriors-pc1

Wizards & Warriors assimile toutes les composantes du jeu de rôle à la Dungeons dans une ambiance médiévale d’Héroic Fantasy, de chevaliers, de créatures, sorts, armes, aventures, expériences, aptitudes…

Selon certains tests et avis de joueurs que j’ai lus, Wizards & Warriors est un excellent titre pour les fans du genre.

Bien évidemment, impossible de lancer le jeu sur mon PC (à la limite tant mieux parce qu’il y en a apparemment pour plus de 200 heures de jeu, et je ne vois pas trop comment je vais trouver le temps en ce moment…)

Le jeu est compatible pour Windows 95/98, et je n’ai pas encore trouvé le moyen de le faire tourner. J’ai cherché à l’émuler mais pour l’instant je ne l’ai pas trouvé.

Je vais continuer mes recherches et je vous tiendrai au courant sur cet article comme je l’avais fait pour Day of the Tentacle.

Si quelqu’un a une solution, merci de la partager en commentaire.

Comme souvent pour ce genre de jeux, la notice tient plus du guide ou du livret. Elle est introduite par « Un mot de l’auteur » adressé au joueur et signé David Bradley (le développeur).

wizards-warriors-pc5

La notice développe chaque subtilité du jeu, de l’aventure, des personnages et de leurs caractéristiques/capacités…  J’ai lu la notice en grande partie, et elle est très agréablement rédigée. Elle est rédigée d’une façon qu’on a oublié, qui n’existe plus aujourd’hui dans le jeu vidéo, quand celui-ci est encore livré avec une notice…

Elle est accompagnée d’une carte du monde du Gael Serran. Le jeu est sur deux CD-ROM.

A défaut d’être rentré avec un des lots programmés à Drouot, j’ai quand même récupéré ce beau jeu dans un échange.

Merci Jules ! 😉