Une page se tourne sur mon blog et dans ma vie, on peut même dire qu’un chapitre se ferme : je me sépare de ma collection Zelda (actuellement en vente sur ebay).

J’en ai déjà parlé sur le sujet de ma collection sur France Retrogaming, et vous avez été nombreux à me demander les raisons d’un revirement si soudain alors qu’il n’y a encore que quelques semaines je faisais toujours de nouvelles acquisitions. Les raisons sont diverses et personnelles et je n’ai pas d’explication plus précise à donner.

Evidemment je garde quelques pièces, pas les plus belles, mais celles qui ont pour moi la plus grande valeur sentimentale. Je ferai une mise à jour de la page de ma collection dés que tout ceci sera terminé.

Je tiens à (re)souligner que cette revente ne signifie pas que je vais disparaître du milieu du Retrogaming ou de la collection sur le web. Plusieurs personnes m’ont témoigné leur déception à l’idée que ma collection Zelda prenne fin. J’ai reçu un nombre de messages impressionnant et qui m’a vraiment surpris (sur forum, sur facebook, sur twitter, sur ebay, sur ma boîte mail, et même sur mon télephone…) et j’ai été très touché. Je tiens cependant à éclaircir la situation : mon blog restera actif ; je continuerai d’entretenir France Retrogaming et son forum; je vais relancer le Zelda Collectors Museum ; je continuerai de travailler sur mes autres projets ; et même si ma collection Zelda s’arrête là, ça ne change rien à ma passion pour cette série, pour les jeux vidéo ou pour la collection en général.

J’aimerais aussi ajouter, parce que j’en suis vraiment très fier (beaucoup plus que ma belle collection), que toutes les personnes qui m’ont dîtes avoir été « converties » au Retrogaming et à la « collectionnite aiguë » en lisant mon blog ou en parlant avec moi sur différents salons, ne doivent pas pour autant y voir une quelconque « trahison ».

Le Retrogaming, c’est ce que vous en faîtes ; c’est la nature même de ce qui vous amuse en rejouant avec une de vos vieilles cartouches ; c’est la sensation que vous seul éprouvez en rebranchant une Nes ou une Megadrive ; c’est le kif de terminer pour la quinzième fois Super Ghouls’n Ghost ; c’est la satisfaction de faire jouer votre enfant au premier Super Mario Bros ; c’est le plaisir de feuilleter la notice du premier Zelda ; c’est l’impression d’avoir vu naître une nouvelle culture et d’en être un éminent spécialiste… Le Retrogaming, c’est avant tout des souvenirs, des moments de bonheur intemporels, des succès et des échecs que nous avons vécu à une époque où le jeu vidéo était le Mal, alors qu’il est aujourd’hui un Art. Le Retrogaming, c’est tout simplement le plaisir de jouer sans limite avec un truc de votre enfance, alors que vous êtes maintenant « adulte ».

Finalement, on s’en fout des blisters, des jeux en parfait état, des séries limitées et des pièces hyper cotées. Ok, on s’en fout pas vraiment, mais vous comme moi, on sait que, au fond, l’essence du Retrogaming est ailleurs.

Comme l’a si bien dit un ami : « Le Retrogaming n’appartient à personne ».

Ce qui compte c’est votre plaisir. N’oubliez jamais ça, on le perd trop vite de vue dés qu’on devient collectionneur.

A très bientôt,

link-tothepast.