Faut-il regarder les Chroniques de Sarah Connor ?

La question que s'est certainement posée tout fan de Terminator : c'est faut-il regarder la série Terminator : Les chroniques de Sarah Connor. Je me suis longtemps posé cette question, et j'y avais répondu en décidant de ne pas regarder la série. Mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et je me suis finalement fait ces fameuses Chroniques de Sarah Connor.

Alors, est-ce que la série vaut le coup ? Est-ce que le fan de Terminator peut apprécier la série ? Le scénario est-il compatible avec les films ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.

les-chroniques-de-sarah-connor

Terminator 5 sort cet été, et l'attente commence à se faire sentir ! Pour patienter un peu, j'ai finalement décidé de me faire la série Terminator The Sarah Connor Chronicles. Jusque-là, je n'avais pas voulu la regarder. Trop peur d'être déçu, par le scénario, par les acteurs, par la série elle-même. Finalement, j'ai été très agréablement surpris : je me suis laissé prendre par le scénario et j'ai été embarqué d'épisodes en épisodes par les aventures de Sarah Connor et de son fils.

Il n'y a que deux saisons, la première ne comporte que 9 épisodes, la seconde saison comporte 22 épisodes, et on regrette amèrement qu'il n'y ait pas d'autres saisons.

Synopsis

L'action se situe trois ans après Terminator 2, un peu avant les 16 ans de John Connor. On y découvre une Sarah Connor fugitive qui porte le poids du Jugement Dernier sur ses épaules. En fuite permanente, poursuivie par le FBI et des Terminator envoyés dans le passé pour la tuer elle et son fils, Sarah Connor éduque son adolescent de John Connor destiné à commander la Résistance contre les machines dans le futur. Déménageant sans cesse, changeant toujours d'identité, de lycée, notre John Connor national commence à vouloir vivre une vie d'adolescent normal. Tiraillé par ses responsabilités futures de leader de l'humanité, John garde le sens des priorités : "Personne n'est jamais à l'abri". Mais il va convaincre sa mère qu'il est temps de cesser de fuir : il faut affronter Skynet, aujourd'hui et empêcher la fin du monde.

terminator sarah connor chronicles
Les Chroniques de Sarah Connor

Pour plus d'infos sur la production et la diffusion de la série, je vous invite à consulter la page Wikipedia dédiée aux Chroniques de Sarah Connor.

Ici, nous allons concentrer sur la valeur de la série et de ses personnages par rapport aux films : peut-on apprécier cette série quand on est fan de la saga Terminator.

Personnages

Parlons des personnages car c'est toujours difficile de découvrir un nouveau John Connor, et d'autant plus de remplacer Linda Hamilton dans le rôle de Sarah Connor. Aussi, les Terminator de la série sont-ils crédibles ?

Eh bien de mon avis personnel : on se laisse embarquer, et les personnages n'y sont pas pour rien : la psychologie des personnages est très bien travaillée et la série est un magnifique drame familial sur fond de science fiction et d'action.

Sarah Connor

C'est Lena Headey qui joue le rôle de Sarah Connor, et franchement, elle est pas mal !

sarah connor
Lena Headey dans le rôle de Sarah Connor

Elle tient bien ce rôle de la femme qui a cessé de vivre pour se consacrer à l'éducation du futur chef de la Résistance contre les machines. On la sent attaquée psychologiquement et physiquement, un peu résignée, et dans la douleur permanente d'avoir perdu Kyle Reese.

Lena Headey joue une Sarah Connor torturée, militairement très organisée, prête à tout pour permettre à son fils d'accomplir son destin. Son rôle de mère de famille ressort beaucoup dans la série, on la découvre proche de son fils, soucieuse de son bien être en même temps qu'elle surestime sa force de caractère.

John Connor

John Connor est interprété par Thomas Dekker, et franchement, il est pas mal du tout ce John Connor.

john connor
John Connor interprété par Thomas Dekker

Disons qu'il a quand même plus de charisme que Nick Stahl dans Terminator 3. Ce John Connor, on s'y fait assez vite : il s'approprie complètement son personnage dans la saison 2 où il devient très crédible. Disons qu'on arrive à s'imaginer Edward Furlong 3 ans plus tard dans la peau de ce John Connor.

Autre point fort de ce John Connor, c'est sa psychologie aussi bien portée par l'acteur que par le scénario ; j'ai toujours adoré l'histoire de ce personnage : né d'un père qui n'est pas encore né, il sait qu'il le rencontrera un jour pour l'envoyer dans le passé. Le John Connor de la série assume très bien cette psychologie de jeune garçon conscient de son importance qu'il n'a jamais voulu, mais qu'il assume. Et cela se ressent dans la relation qu'il entretient avec sa mère, mais aussi avec les autres personnages qu'il rencontre au fil de la série.

Autre particularité de la psychologie du John Connor de cette série, c'est sa relation avec les machines. On le sait, John Connor a grandi avec les machines, et cet aspect est très bien travaillé dans la série, aussi bien dans le présent où il dissimule très mal son attirance et son attachement à Cameron, le Terminator venu pour le protéger, que dans le futur où il utilise les machines au sein de la Résistance malgré les tensions que cela créé au dans les troupes.

Cameron Philips

Cameron, c'est le Terminator envoyé par John Connor dans le passé pour le protéger des machines envoyées envoyés par Skynet pour le tuer.

Terminator Cameron
Summer Glau dans le rôle du Terminator Cameron

Le Terminator Cameron est une adolescente interprétée par Summer Glau et qui joue superbement la froideur de la machine. Je l'ai trouvée vraiment géniale dans son rôle.

Autour de ces trois personnages centraux gravitent plusieurs autres personnages comme Derek Reese (Brian Austin Green) le frère de Kyle et donc l'oncle de John envoyé dans le passé ; l'agent James Ellison du FBI qui enquête sur les Connor ; Charlie Dixon, l'ex de Sarah qui va se retrouver embarqué dans l'aventure.

Les Terminators

J'ai trouvé les Terminator assez crédibles, même si parfois on ressent le manque de moyens au niveau des effets spéciaux.

Terminator Cromartie
Cromartie le Terminator qui veut buter John

Parfois ils se font quand même buter un peu facilement (quand on voit comment ils galèrent dans les films pour en buter un).

Peut-être aussi que la psychologie rigide de la machine sans émotion est légèrement pervertie par moment avec Cameron qui, pourrait-on croire, développe des affinités qui vont au delà de son programme de protection pour John Connor.

Scénario

Le scénario est pas mal aussi. Si l'on s'en tient à Terminator et Terminator 2 dont Les Chroniques de Sarah Connor est une suite directe, il n'y a pas d'incohérences. En fait, il faut regarder cette série comme ça : sans tenir vraiment compte des Terminator 3 et 4.

Lassés de fuir, la série raconte comment Sarah et John vont une fois de plus tenter d'empêcher le Jugement Dernier.

Le scénario nous balade entre le futur et le présent, et on retrouve presque tous les personnages de la saga Terminator : la famille Dyson, le Docteur Silberman, Kyle Reese, Enrique... C'est plutôt sympa. Autre chose appréciable, c'est le nombre de clins d’œil aux films qui sont faits ("Viens avec moi si tu veux vivre").

Le scénario est parfois un peu bizarre, certains épisodes se traînent et n'ont pas vraiment d'intérêt, mais dans l'ensemble, et même si c'est possiblement très critiquable, j'ai trouvé que l'histoire se tenait vraiment bien et jusqu'au bout.

Pour aller plus loin, je vous recommande de lire cette très bonne critique des Chroniques de Sarah Connor.

Quelques anecdotes

  • Le Terminator qui protège John Connor s'appelle Cameron en hommage à James Cameron.
  • Le nom de James Ellison est un hommage à Harlan Ellison, auteur de science fiction et du scénario du premier film Terminator.
  • La voix du générique de la saison 2 en version en française est celle de la doublure française officielle de Arnold Schwarzenegger.
  • La bande originale de la série est réalisée par Bear McCreary, l'auteur de la musique de la fabuleuse série BattleStar Galactica ; et effectivement on y retrouve une ressemblance, surtout sur le générique de fin des épisodes.

Conclusion

Faut-il ou ne faut-il pas regarder les Chroniques de Sarah Connor, c'est ça la vraie question finalement....

Eh bien, c'est un choix difficile à faire pour un fan de Terminator... Personnellement, j'ai refusé de voir la série pendant des années ! Et j'ai craqué.

Est-ce que je regrette ? Non ! Est-ce que j'ai aimé la série ? Oui !

J'ai très vite été pris dans l'enchaînement des épisodes et j'ai eu de nombreuses bonnes surprises.

Je suis sûr que de nombreuses personnes hésitent à regarder la série, de peur d'être déçu ou simplement par principe ("Les Chroniques de Sarah Connor, ce n'est pas vraiment du Terminator"). En fait, je pense que soit on adhère à la série, soit on déteste.

Voilà, si vous avez vu la série, je serais curieux de savoir ce que vous en avez pensé, et je serais ravi d'en débattre avec vous dans les commentaires.

Notez cet article !

IMPORTANT :
Suite à un problème avec mon hébergeur, il arrive que certains commentaires ne passent pas lorsque le champ "Site Web" est complété, le problème sera résolu sous peu. En attendant, je vous invite à ne pas inscrire votre site ou alors à copier votre commentaire avant de le valider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pensez à lire la charte des commentaires