[TEST] Battle VS Chess sur PS3

Je continue dans ma lignée des articles sur les échecs avec cette fois-ci le test de Battle VS Chess sorti sur Playstation 3 et XBox360.

Comme je l’expliquais dans un des précédents articles, j’ai eu envie de me remettre à jouer aux échecs, et la meilleure solution qui s’est offerte à moi a été de trouver un bon jeu vidéo d’échecs. Si depuis j’en ai testé plusieurs, Battle VS Chess est le premier que je me suis acheté pour satisfaire cette envie. Était-ce un bon choix ? La réponse dans cet article.

Je dois dire que j’ai au départ été séduit par l’idée qu’une aventure avait été intégrée au principe du jeu d’échecs. Mais en fait on ne peut pas vraiment parler d’aventure. Disons qu’il s’agit d’un jeu d’échecs avant tout.

L’édition que je me suis procurée est assez belle.

Le mode Campagne

Le mode « aventure » propose des parties d’échecs scénarisées : deux campagnes de 15 parties chacune – selon qu’on interprète les Blancs (La campagne de l’Orde) ou les Noirs (La Campagne du Chaos).

Chaque partie propose un défi sur l’échiquier (cela peut-être prendre tous les pions de l’adversaire comme mettre échec et mat l’adversaire avec un pion ou une tour). Chaque défi est scénarisé à la façon d’un jeu de type Fanatsy-RPG. Impossible de passer au défi suivant tant qu’on a pas remporté le précédent.

A chaque fois qu’une pièce en prend une autre, une mini-animation de combat se produit sur l’échiquier entre les deux pièces – originalité sympathique mais très répétitive, et qui nous fait nécessairement penser au Battle Chess de Interplay (1988) dont je vous parlerai bientôt sur le blog.

battle-vs-chess-campagne
Une campagne scénarisée en mode fantasy-rpg
battle-vs-chess-xbox-animation
Des animations à chaque fois qu’une pièce en prend une autre

Il n’y a qu’un seul niveau de difficulté sur le mode campagne. Si les premières missions sont assez simples, les défis deviennent de plus en plus compliqués. Pour arriver au bout, il faudra maîtriser les différentes façons de mater un roi avec chacune de ses pièces. Ces deux campagnes sont un bon exercice pour qui veut revoir les différentes stratégies aux échecs.

Le mode mini-jeux

Battle VS Chess dispose d’un mode mini-jeux assez fourni mais dont la seule partie véritablement intéressante réside dans les jeux de Puzzles.

Les Puzzles Standards vous demandent de mettre échec et mat l’adversaire avec un nombre de pièces limités en un nombre de coups limités (exemple : échecs et mat avec 2 fous et le Roi en moins de 18 tours) – très pratique pour travailler ses mats avec les différentes pièces.

Les Puzzles difficiles proposent des problèmes d’échecs connus : dans une situation précise, vous devez mettre échecs et mat l’adversaire en un nombre de coups définis – un des meilleurs exercices selon moi pour se perfectionner aux échecs. Grâce à ce type d’entraînement, vous améliorerez votre capacité à voir le mat plusieurs coups à l’avance ; vous serez capables de percevoir les déplacements qui imposeront inévitablement l’échec et mat à votre adversaire en quelques coups.

Un tutoriel avec leçons et exercices

Pour le joueur qui veut débuter aux échecs avec Battle VS Chess, le jeu dispose d’un tutoriel assez complet et bien fait. Grâce aux différentes leçons qui le composent et aux différents exercices proposés, le débutant connaîtra vite les différentes règles et pourra rapidement disputer des parties.

battle-vs-chess-tuto
Un tutoriel complet pour apprendre à jouer aux échecs

Les parties simples

Le jeu dispose d’un mode Simple Partie, qui permet de choisir le niveau (de 0 à 9), le camp (noir ou blanc), le décor (parmi six différents),  mais aussi le placement des pièces.

En mode classique, les pièces sont disposées normalement comme en début de partie sur l’échiquier.

Par contre en mode folie (par exemple car il y a d’autres modes de placement des pièces disponibles) , chaque camp voit toutes ses pièces positionnées aléatoirement sur l’échiquier. Cela créé des situations parfois originales à étudier…

Les parties Battlegrounds

La véritable originalité de Batlle VS Chess réside dans le mode Battlegrounds.

Pour remporter une pièce dans ce mode, il faut d’abord affronter chaque pièce attaquée en duel.

L’idée d’intégrer un combat entre les pièces est très bonne, en revanche je regrette beaucoup que le système de combat repose sur un mini-jeu pourri : le joueur doit presser au bon moment les différents boutons qui apparaissent à l’écran. Le camps le plus précis inflige des dégâts à la jauge de vie de son adversaire et l’opération se renouvelle jusqu’à ce que la jauge de vie de l’adversaire soit vide. Le but étant donc de vider la jauge de vie du Roi adverse. Lorsque l’on attaque une pièce, on se bat pour prendre la case. Lorsque l’on est attaqué, on se bat pour la défendre.

Ce qui est amusant c’est que la stratégie que l’on adopte est nécessairement différente de celle pour laquelle on opterait lors d’une partie classique. En effet, ce mode de combat modifie énormément les règles puisque même en situation d’échec et mat, le roi a encore l’occasion de se défendre.

battle-vs-chess-xbox-attaque
Le mode Battleground : les pièces s’affrontent dans un combat singulier
battle-vs-chess-jaugesdevie
Chaque pièce a sa jauge de vie

Les parties en ligne

Battle VS Chess propose un mode multiplayer et permet de disputer des parties avec des joueurs du monde entier.

Le mode partie rapide permet de disputer une partie immédiatement, mais il est également possible de créer une partie selon ses préférences de jeu.

Les résultats de chaque parties sont automatiquement enregistrées sur le PSN ou sur le Live selon que vous jouez sur PS3 ou Xbox360.

Durée de vie, Graphismes, Musiques

Battle VS Chess est assez complet, propose plusieurs originalités, et la durée de vie est très satisfaisante au niveau de tout ce qui est annexé aux simples parties d’échecs. L’Expert trouvera un adversaire de taille puisque l’IA utilise le programme d’échecs Fritz, considéré comme un des meilleurs au monde.

Le jeu a tout de même quelques lacunes dont une particulièrement gênante : le peu de pièces différentes disponibles ; il n’est possible de jouer qu’avec trois sortes de pièces :

  • les pièces animées qui représentent les armées du Chaos et de l’Ordre et qui affligent un cruel manque de clarté à l’échiquier,
  • les pièces classiques qui sont… classiques, mais qui elles aussi selon les différents échiquiers n’offrent pas une très bonne visibilité.
  • Enfin il y a les pièces symboliques qui ne sont pas très sexy mais par lesquelles on ne cesse de revenir (et on finit souvent par y rester) pour mieux visualiser la partie en cours. C’est assez dommage pour un jeu de cette qualité graphique.
battle-vs-chess-pieces-animees
Les pièces animées
battle-vs-chess-pieces-classiques
Les pièces classiques

Il est possible de faire des parties dans six décors différents : cinq en rapport avec l’esprit Heroïc-Fantasy que le jeu veut se donner, et un échiquier simple. Si les décors sont très beaux, il faut s’y habituer car certains sont un peu sombres et peut-être pas très adaptés pour jouer aux échecs.

En revanche, j’ai trouvé la musique vraiment adaptée en cela qu’elle est assez calme pour permettre au joueur de se concentrer, mais qu’elle reprend aussi ces grand thèmes musicaux des mondes de Fantasy. La bande son correspond parfaitement à l’univers de Battle VS Chess.

battle-vs-chess-level-sombre
Les décors et les pièces infilgent un manque de visibilité de l’échiquier

Battle VS Chess est un bon jeu vidéo pour qui veut jouer aux échecs sur console. Disponible sur Xbox 360 et sur PS3, il est toutefois vendu à un prix élevé et il est difficile de se le procurer pour moins de 25 euros.

[TEST] Battle VS Chess sur PS3
5 (100%) 1 vote

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

3 commentaires sur “[TEST] Battle VS Chess sur PS3”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *