Interview de Camille Coste alias Minouche

A l’occasion de la vente publique consacrée aux jeux vidéo et à leur Histoire, organisée par Millon & Associés, j’ai posé quelques questions à Camille Coste (que nous connaissons aussi sous le pseudo de Minouche)

Camille Coste est l’expert qui a été chargé par la Maison Millon et Associés, de réunir 350 lots retraçant l’Histoire des jeux vidéo en  vue de les proposer à la vente lors de l’inauguration d’un nouveau département consacré aux Arts et objets des Cultures Populaires.

Parmi ces 350 lots, Camille a déniché un bon nombre de pièces exceptionnelles, auprès de collectionneurs, mais aussi auprès d’acteurs du monde des jeux vidéo.

Je lui ai posé quelques questions concernant la vente aux enchères de jeux vidéo qu’il organise le 13 juin.

Une petite présentation personnelle ?

Écoute oui : Camille Coste, 28 ans toutes mes dents. Avant de me lancer dans cette aventure, j’ai bossé 5 ans dans le jeu vidéo. Je suis passé par Square-Enix (Londres), puis par des petites boites parisiennes. J’ai été game-designer et musicien sur des jeux pour mobiles avant l’arrivée des smartphones, de la folie Iphone etc. Du coup on avait pas mal de contraintes liées à l’espace, à la taille des images, au son… C’était de bonnes expériences.

Peu après j’ai monté une société de post-production avec des amis. Ça a bien fonctionné  et on a bossé pour des grands comptes comme Nespresso, Gameloft ou encore Adopte un mec. Nous étions spécialisés en graphisme et 3D.

J’ai quitté cette aventure pour être vraiment dans ma passion (la collection) et proposer de nouvelles choses aux collectionneurs.

J’ai ainsi monté une société familiale qui porte le nom « imaginem ». Cette société a pour vocation de faire parler des Arts et des objets des cultures populaires que nous connaissons tous.

Diverses choses très intéressantes sont prévues, dont des expositions, des livres et autres.

La vente aux enchères, est l’un de ces projets.

Depuis quand es-tu collectionneur et quelles sont tes collections ?

Je collectionne beaucoup de choses depuis tout gamin. La passion pour la collection m’a été transmise par mon père. Je suis passé par les jouets, les cellulos, la BD, également les guitares entre autres.

Niveau jeux vidéo, je les collectionne depuis maintenant un peu moins de 13 ans. J’ai commencé en Septembre/Octobre 2000. Depuis l’époque, j’ai une liste de recherche d’environ 2000 titres sur quasiment tous les supports. J’ai cherché avant tout à récupérer les classiques de chaque époque, puis les titres rares pour la collection.

J’ai aussi appris de beaucoup de monde bien entendu, et grâce à ça j’ai découvert beaucoup de titres que je ne connaissais pas, que j’ai été content de découvrir pour ma culture vidéo-ludique et pour leur contenu. J’en apprends encore, fort heureusement, comme tout le monde ; le jeu vidéo c’est tellement vaste !

Aujourd’hui, mes collections sont essentiellement basées sur le jeu vidéo et les celluloïds d’animation (pièces originales issues des dessins animés). Ma collection de jeux vidéo me convient désormais, et je me suis donc depuis un peu plus d’un an lancé sur un Full set GameBoy parce que j’adore cette console, et que c’est un sacré défi de réunir tous ses titres.

collec-minouche1
Collection de Minouche
collec-minouche2
Collection de Minouche
collec-minouche3
Collection de Minouche

Plus de photos from Minouche

Comment t’est venue l’idée d’organiser une vente aux enchères de jeux vidéo ?

Je suis les ventes aux enchères au niveau BD depuis 2008 sur Paris et en Belgique, et j’ai trouvé tout de suite que c’était un marché annexe très intéressant, différent du web et des boutiques. Un marché qui a su depuis des centaines d’années mettre en valeur certaines choses.

Étant moi-même collectionneur, j’ai voulu essayer de trouver de belles choses auprès de vendeurs, afin de les proposer à la vente. Le but était de réunir au moins 300 lots de toutes les époques pour les présenter en tant que pièces de collection, mais également pour essayer de proposer aux collectionneurs un autre moyen de distribution. J’ai donc convaincu certains collectionneurs de me confier de belles choses pour la vente.  David Winter est l’un de ces collectionneurs.

La vente est également destinée aux nostalgiques, qui peuvent retrouver dans le catalogue des pièces de leur enfance et se faire plaisir.

Quelles évolutions penses-tu que cette vente peut apporter à l’avenir de ce marché ?

Faire découvrir des choses inconnues aux gens, “dorer” le blason du jeu vidéo dans le marché de la collection et plus généralement de l’Art ; asseoir le marché un minimum aussi, je l’espère.

Je pense enfin, qu’un événement comme celui-ci, qui sera probablement suivi par de nombreux curieux et amateurs, fera entrer le jeu vidéo dans une dimension encore compliquée à atteindre pour lui. En effet, une prise de conscience doit se faire pour protéger ce patrimoine qui tend à disparaître, à se dégrader ou à être oublié.

Finalement dans l’art, qui de mieux que les musées ou les collectionneurs ont de toute époque au mieux, conserver les pièces ?

Il faut bien comprendre que l’on tend vers un monde où la dématérialisation et le minimalisme fera disparaitre les supports physiques, où les avancées technologiques font finalement vite oublier les chef d’œuvres du passé, et que de ce fait, nous avons besoin d’historiens, d’écrivains, de professeurs d’histoire du jeu vidéo, mais également de passionnés et de conservateurs de pièces, qui tous ensemble feront perdurer le patrimoine de ce milieu.

J’espère simplement que cette vente, et plus généralement ce type d’événement ira dans ce sens, car c’est un milieu en définitif assez méconnu du grand public (en-dehors de quelques mascottes déjà éternelles), et ce malgré déjà plus de 40 ans de carrière. Il s’en est passé des choses en 40 ans… Cette première vente aux enchères propose un historique et un aperçu de belles choses qui ont marqué les époques de plusieurs générations.

Comment t’y es-tu pris pour réunir autant de lots ?

Ça n’a pas été évident. J’ai eu environ 2 mois et demi pour réunir quelques 350 lots. La première étape est certainement de connaitre suffisamment de monde pour entrevoir des pièces susceptibles de correspondre à ce type d’événement.

Ensuite, comme c’est une première, il faut expliquer comment les choses fonctionnent, quels sont les coûts, les garanties etc… Parce que tant qu’un événement de ce genre n’est pas suffisamment connu, il est malencontreusement craint par manque d’informations. Typiquement, 80% des gens à qui je me suis adressé ne pensaient pas qu’une vente de ce genre était publique et que tout le monde pouvait y participer, ou bien plus spécifiquement, comment il fallait procéder. Il m’a donc fallu expliquer aux personnes comment la vente fonctionnerait, et les encourager à mettre de belles pièces en vente. L’autre contrainte est qu’il fallait convaincre des collectionneurs qui n’étaient pas vendeurs, et ça n’a pas été chose évidente. Mais j’ai rencontré des personnes adorables, des gens qui ont su écouter et qui finalement ont cru dans le projet.

Une autre difficulté a été de respecter la thématique « historique » de la vente, il a fallu récolter des pièces de toutes les époques, depuis 1972 jusqu’à nos années 2000. Il me fallait donc plusieurs types de collectionneurs et donneurs de pièces potentiels, d’âge et de goûts différents, puis les convaincre, un à un.

J’arrive à un total pour la vente de 350 lots, tout rond.

A qui s’adresse cette vente ?

Aux curieux, aux amateurs, aux nostalgiques, aux « petits » et « gros » collectionneurs ainsi qu’aux musées.

La vente propose un panel de pièces suffisamment large pour intéresser des gens de divers horizons. C’est le but : proposer des choses de toutes les époques, des choses rares, des pièces de musée, des choses plus communes mais qui ont su faire les beaux jours du milieu à différentes époques et ce, pour des bourses variées.

Cette vente s’adresse enfin, aux gens intéressés par les cultures populaires. Qui mieux que le jeu vidéo aujourd’hui représente notre société ? Il est pour moi le témoin à chaque génération d’une envie, d’un monde qui évolue, qui voit ses modes et ses spécificités changer, qui enfin, juge notre quotidien. En effet, sous le couvert d’un “jeu”, il en dit long sur l’actualité, les mœurs, les coutumes, qui plus est, de nombreux métiers sont touchés par son expansion, dont les game-designers et level-designers, qui sont des métiers directement issus de l’industrie du jeu.

Peux tu nous parler des plus belles pièces qui seront proposées lors de cette vente ?

J’ai réussi à convaincre entre autres un gros collectionneur de me confier à la vente des pièces exceptionnelles, qui n’ont pour ainsi dire jamais vu le jour, que ce soit sur internet ou dans d’autres lieux.

Je pourrais citer la première console de Magnavox, l’Odyssée version française importée, dont on ne connait aujourd’hui que 2 exemplaires. L’autre étant au même endroit. C’est la toute première console de jeux importée en France, entre 1974 et 1975 (bien avant le Videopac ou l’Atari 2600). C’est un modèle américain d’importation modifié à l’époque pour tourner sur des téléviseurs français, avec des documentations d’époque etc… Elle est bien complète. C’est vraiment une pièce exceptionnelle, pour son histoire.

odyssey-magnavox-import-fr
Photo Millon et Associés

Je pourrais citer également les exemplaires de Super Mario Bros et de Duck Hunt version USA qui ont été estampillés pour le procès entre Magnavox et Nintendo en 1985-1986, des pièces uniques ; ou bien encore certains Game & Watch strictement neufs d’époque ; des ordinateurs pour le jeu complets avec des jeux ; le blister rarissime de Goldeneye 007 (unique exemplaire connu en circulation et 100% authentique) ; ou encore un prototype du jeu Dino Force sur Hu Card contenant le jeu terminé à 100% mais dont le jeu n’est jamais sorti dans le commerce.

mario-duckhunt-nes-magnavox-vs-nintendo
Photo Millon et Associés

J‘aurai également à la vente des jeux neufs pour les amoureux des blisters, mais également des documents de presse rarissimes des années 70 à 90 ; des consoles de développement, ou jamais sorties (Apple Pippin, ChannelF française) ; quelques très belles pièces Atari 2600 dont le classeur en cuir officiel contenant 8 prototypes ou la valise ultra limitée ; des jeux homebrew numérotés dont le Vectmania #001 sur Vectrex ; ou encore la cartouche prototype “T-Card” pour Mattel Intellivision dont on ne connait que cet exemplaire…

classeur-atari
Photo Millon et Associés

Il s’agit de la première vente aux enchères dédiées aux jeux vidéo et à leur Histoire, comment a-t-elle été accueillie ?

L’accueil est mitigé dans le sens où c’est une première et du coup, une nouveauté. Beaucoup ne comprennent pas comment cela fonctionne et quel est le but de l’opération.

Il y a d’un côté les gens qui trouvent que l’idée est bonne, que le projet a un intérêt et qu’il faut s’y intéresser pour le marché en général, qui tend à se stabiliser à l’heure actuelle mais qui a besoin de ce genre d’initiative pour avancer.

Il y a ceux qui sont simplement contents de voir des pièces qu’ils ne verraient probablement jamais ailleurs (leurs propriétaires n’étant pas vendeurs).

Enfin les sceptiques qui ont surtout peur que l’initiative change l’horizon, leur quotidien, et fasse grimper de manière générale le marché.

Ces derniers ont bien évidemment tord dans le sens où personne n’est sans savoir que des millions de ventes bien plus médiatisées se passent tous les jours sur internet, médiatisées d’ailleurs par ces mêmes personnes qui en parlent sur les forums où de plus en plus les gens vont, mais également parce que la visibilité est cent fois supérieure à une vente réelle en salle.

Il faut bien garder en tête que le marché des ventes aux enchères ne va pas du tout à l’encontre des marchés annexes, bien au contraire, c’est un moyen différent de trouver des pièces. Il faut voir la chose comme un nouveau moyen de se procurer des objets de collection, et non comme un « ennemi ».

Si je prends l’exemple de la BD, qui parlera peut-être à d’autres personnes, le marché est installé en vente depuis des années déjà, faisant le bonheur des vendeurs, des collectionneurs, des auteurs et des salles de vente également. Personne ne s’en plaint, au contraire, les gens sont contents de trouver de nouvelles choses qu’ils ne verraient pas forcément ailleurs.

Et puis l’ambiance des salles des ventes, c’est autre chose, il faut le voir et y participer pour comprendre. C’est un peu comme les débuts des sites d’enchères en ligne il y a plus de 10 ans, ils étaient craints, puis les gens s’y sont faits et au final si ce genre de système n’existait pas, il y a beaucoup de pièces que je n’aurais pas dans ma collection, et pareil pour les autres collectionneurs à n’en pas douter.

Il faut considérer les salles de ventes comme étant un cran au-dessus. La personne qui prépare la vente a pour mission de trouver les plus belles pièces possibles et de les réunir en une seule et même vente pour proposer aux collectionneurs, amateurs et passionnés de belles choses. Elle négocie avec les collectionneurs en direct pour les convaincre de proposer de belles pièces à vendre ou à présenter. Je suis certain que tout ira très bien et que les gens comprendront tout ça. Après je comprends les craintes, mais il faut voir plus loin.

Quelles sont tes attentes concernant cet événement ?

Que les amateurs, passionnés, nostalgiques et collectionneurs se fassent plaisir.

Qu’ils voient ceci comme une avancée plutôt qu’un « ennemi », et bien évidemment, que la vente fonctionne bien pour que l’on puisse en préparer d’autres avec toujours plus de beaux lots.

As-tu un message à adresser aux collectionneurs de jeux vidéo ?

Un seul : continuez à faire vivre votre passion.

Nous avons tous la même passion, et chacun la vit à son gré. Le jeu vidéo est notre Dixième Art, il n’y a plus à tergiverser là-dessus : le jeu vidéo s’est imprégné du cinéma, du dessin, de la musique, de l’écriture et met en scène de nombreux corps de métiers qui s’activent en commun pour proposer un résultat inédit et surtout interactif qui met en scène le joueur dans une histoire… Et en ça, le jeu vidéo est unique.

Les gens doivent le comprendre, et les médias, arrêter de ne parler du jeu vidéo que comme d’une chose négative, qui précipite les jeunes vers les abysses du Niflheim. La vente aux enchères, est un moyen comme un autre de mettre en avant son évolution, par le design des machines, le contenu des jeux, etc… C’est une sorte d’hymne à ce milieu et à la collection qui s’y rattache.

Etre réfractaire à ce genre d’initiative, c’est comme garder sa passion pour soi sans la partager. Sur forums, nous partageons notre savoir, notre collection, nos envies, nos recherches depuis déjà des années. Il n’y a aucune raison de ne pas la partager plus.

Pour avancer, c’est une option que je propose. J’espère vous voir nombreux assister à cette vente le 13 Juin prochain.

Tchuss !

Interview de Camille Coste alias Minouche
5 (100%) 1 vote

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

29 commentaires sur “Interview de Camille Coste alias Minouche”

  1. yeeahhh !!!
    enfin un « encore » jeune qui a tout compris et qui est un vrai défenseur de nos « valeurs » et de notre culture !!!! come on guy
    :-))

  2. Ps : je me suis chargé de la pub car la news n’est pas hyper précise 😉 (dommage qu’ils ne présentent pas les lots décrits ici au lieu de ceux qu’ils ont choisi de mettre en avant..)

  3. Cette vente est une grosse mascarade. Les cotes du soi disant expert sont juste farfelues voire ridicules. Des jeux de N64 sous blister à 15000€… Link’s Awakening en état CORRECT estimé entre 100 et 150€? C’est une blague. Et c’est une affirmation. Malheureusement il est clair que ces « experts » pullulent dans le monde du jeu d’occasion qui souffre d’un effet de mode qui se voit bien gonfler des prix au bonheur des gogos (et oui il n’y a pas d’autre mot) qui dépensent des fortunes dans des objets dont ils n’apprécient que la somme qu’ils leur ont coûté. Et il y a des gens pour ramasser derrière. Dire que la collection de jeu était marginale et qu’aujourd’hui on se vante du « vintage » ambiant si chic.

    Lorsque je vois des messages tels que « continuez votre passion » de la part du même qui veut « asseoir le marché », personnellement cela me donne juste envie d’arrêter, de dégoût. Oui de dégoût parce que ce niveau « d’expertise » qui se résume à rajouter des zéros (il y a bien quelques cotations correctes… sur 350 lots, c’est un minimum) n’est qu’un camouflet pour les collectionneurs (qui ont été nombreux à voir la liste de cette vente, certains offusqués, d’autres hilares de cette absurdité). De dégoût parce que cette inflation n’a aucun sens pour un vrai collectionneur et que celle-ci détruit l’âme de la collection et des collectionneurs.

    Alors merci pour cette débauche de « produits » qui n’étaient pas devenus assez chers ces dernières années, merci pour ce jugement objectif des cotes nébuleuses sorties d’on ne sait où. Merci pour ce spectacle de foire donné au nez et à la barbe de ceux qui avaient une passion qu’ils voient se détruire dans un torrent de gros sous parce que c’est chic. A savoir si cette entrevue est d’une hypocrisie sans nom ou bien si il s’agit d’une innocence incommensurable, je laisserai chacun juge.

    Sur ce , n’oubliez pas de jeter du pain sec pour rameuter vos proies, et bonne chance pour faire d’une passion un marché.
    S’il était juste possible d’éviter de faire l’expert en brandissant la banderole du passionné, cela serait un peu moins inacceptable, merci.

  4. @Aurélien : Merci 😉

    @M-W : Merci pour ton commentaire, il illustre très bien certaines réactions que j’ai pu lire sur certains forums.

    Personnellement, je n’ai pas de crainte vis à vis de cette vente, au contraire je suis plutôt enthousiasmé, et c’est pour moi une avancée.

    Bien sûr, je comprends tout à fait les méfiances que cela peut engendrer, autant au niveau de l’inflation générale des prix que de la sacralisation des jeux.

    Tu parles des collectionneurs « offusqués » et « hilares », mais il y a aussi beaucoup de collectionneurs intéressés par cet événement. Ils sont d’ailleurs nombreux à avoir confié des jeux à Camille pour cette vente.

    Si certaines choses sont critiquables (cette vente est une première), j’estime qu’il ne faut pas pour autant crier à la « mascarade » comme tu le fais, d’autant plus que la vente n’a pas encore eu lieu.

    Je pense qu’il y a deux façons d’appréhender les choses : soit on aime les nouvelles expériences, soit on n’aime pas le changement. Souvent, et ça me semble être le cas ici, les divergences d’opinion se résument à ça.

    Concernant cette entrevue, je l’ai réalisée en tant que blogueur du milieu, c’est d’ailleurs l’attaché de presse de Camille Coste qui m’a contacté pour que je fasse cette interview.

  5. Super comme évènement !! Je viens de feuilleter le catalogue, jme suis régalé et perso les prix me semble pluto ok !

  6. Aucune offense envers toi link-tothepast, j’ai été lire les articles de ta page et ils sont d’ailleurs très souvent vrais et très bien rédigés, mon offuscation ne vient pas (ou pas en premier lieu) d’une éventuelle inflation kiée à cette vente, mais surtout d’ « asseoir un marché » qui me semble être un terme en contradiction avec la passion du jeu (bien qu’elle ne le soit certes pas avec la notion de collection à proprement parler), et les cotes d’estimations totalement délirantes qui font que le terme « expert » me semble particulièrement frauduleux. 🙂
    En tout cas cet article quelles que soient les réactions a le mérite de mettre le doigt sur quelque chose. Pas quelque chose de nouveau mais dans une nouvelle sphère qu’est le jeu-vidéo.

  7. @M-W
    Je t’invite à lire les autres articles de Link, tu comprendras qu’il ne s’agit pas de quelqu’un qui souhaite voir les JV entrer dans une forme hyper capitalistique 😉 (enfin, je ne crois pas xD)

    Et j’aime bien l’idée de cette vente, ça donne du crédit à notre passion. Après que certains prix partent en vrille, soit c’est délirant et il n’y aura pas d’acheteur, soit il y a des acheteurs et j’ai envie de dire : c’est la loi du marché!

    Si le marché du JV devient de plus en plus cher, faut il s’en offusquer parce que nous même galérons un peu plus à remplir nos étagères, ou au contraire se féliciter de l’arrivée de nouveaux passionnés? Des personnes comme toi, comme link, comme moi? 😀

  8. @M-W : Je ne me suis pas senti offensé 🙂

    Je suis pour que chacun donne son avis, quel que soit le sujet d’ailleurs, du moment que c’est argumenté, et dans le respect des opinions opposées. Sur ce dernier point, je trouve que ton commentaire était « un peu » virulent, et les mots choisis « un peu » exagérés.

    Mettre en avant certaines craintes concernant certaines conséquences probables, oui. Lancer un débat sur le sujet, oui. Mais crier « Gare au Loup » de cette façon, je trouve que ça fait un peu « bûcher moyenâgeux ».

    Il faut se méfier de l’interprétation des mots. Je pense que l’expression « asseoir le marché » signifie autre chose dans l’esprit de Camille que ce que tu as compris. Il ne s’agit pas d’officialiser des cotes ou des prix, mais de faire reconnaître le jeu vidéo en tant qu’Art et objet d’Art. Du moins c’est la façon dont j’interprète cette expression en fonction de ce que j’ai pu parler avec Camille.

    Lorsque tu dis : « le terme « expert » me semble particulièrement frauduleux« , encore une fois, le mot « frauduleux » me semble mal choisi. Et encore une fois, il ne s’agit que de l’interprétation du mot « expert » ; il ne faut pas tirer de conclusions pour si peu.

    Le terme « expert » est donné à toutes personnes chargées de réunir, d’authentifier et d’estimer des pièces pour une maison de vente. C’est Millon et Associés, qui organise la vente, qui a donné ce titre à Camille. Il ne s’est pas autoproclamé « Expert » du jour au lendemain.

    Concernant les estimations, certaines peuvent paraître élevées effectivement. D’autres, en comparaison, me paraissent relativement faibles. J’imagine que ça n’a pas été évident de fournir une estimation pour 350 lots.

    Quoi qu’il en soit, il serait plus constructif de profiter de cet article pour poser vos questions à Camille et éventuellement lancer un débat de fond, plutôt que de s’en prendre à lui et à l’initiative de cette vente.

    Merci d’avoir prit le temps de répondre en tout cas 🙂

  9. Il ne s’agit pas de crier au loup, juste de remarquer que lorsqu’on est en charge de faire des estimations cela appelle aussi certaines responsabilités à savoir de donner des cotes crédibles, car là où c’est dangereux c’est que le non initié qui prend des cotes farfelues pour référence se fait potentiellement rouler et on entre dans l’escroquerie et l’abus de confiance (et j’ai bien conscience du poids de mes mots). Donc prôner un discours qui veut faire reconnaître le jeu vidéo au plus grand nombre, il faut avouer que c’est ici paradoxal. Car l’initié sait reconnaître une estimation hors sujet, ce n’est pas lui finalement qui est le plus en danger là dedans.
    Il y a une contradiction totale dans ces propos, et pas besoin d’aller la chercher plus loin.
    L’interprétation d’ « asseoir un marché » me semble dès lors assez limpide, d’autant qu’on parle de marché, non de reconnaissance. Si l’on doit peser le poids des mots pesons les bien, tous.
    D’autant que le jeu vidéo était un support qui pour l’instant se passait de considérations de légitimité financière comme on a pu le voir pour l’art pictural (qu’ont bien compris les Koons, Murakami, et d’autres avant eux : ce qui fait l’oeuvre c’est son prix). Qu’apporte ce marché? Est-il nécéssaire pour reconnaître ou juste apprécier une oeuvre?
    Il y a certes de très beaux lots dans cette vente, c’est indéniable, chacun s’accorde à le reconnaître, toutefois nous sommes aussi nombreux à reconnaître que les estimations ne se basent sur rien.
    Alors oui, certaines cotes sont en dessous de leur valeur, bien qu’elles soient minoritaires, mais relèvent de la même incapacité à rendre objectivement compte de la valeur financière actuelle de l’objet (soyons réalistes, il y a évidemment toujours eu des objets plus chers que d’autres, il y a officieusement des cotes) en fonction de son état. On ne fait pas n’importe quoi lorsqu’on a une tâche à accomplir. Enfin je radote. Pour moi l’essentiel reste de jouer a ce à quoi on a envie de jouer, il est vrai que la vraie valeur que j’accorde à tout cela est purement sentimentale 🙂
    Merci pour tes réponses, j’ai plaisir à voir que ce débat -s’il en est un- est étayé de propos construits 🙂
    Bonne continuation !

  10. Avec des estimations pareilles, je crois que ça va faire fuir plus de monde qu’autre chose.
    Le mec qui balance ces estimations ne peut pas s’y connaitre, c’est impossible.

  11. A noter quand même que la maison Millon s’est associé avec Mister Game Price (http://www.mistergameprice.com) pour faire les cotes apparemment.

    Ce qui du coup crédibilise un peu la chose sachant que c’est la cote plus ou moins officielle depuis quelques années

  12. Alors un truc me chiffone ou plutot deux.
    Le premier c’est pourquoi convaincre des collectionneurs de vendre des machines rarissimes? Le but d’un collectionneur est de collectionner pas de vendre, david winter interviewer a france 2 nous parlent de son odyssey , qu’il n’ y en a que 50 en circulation et a la vente il n’ y en a plus que 2 apparement … cout de la bete chez millon 2800 euros en fin d’encheres, trouvable a 200 n’importe ou sur le net … premier truc louche entre l’alliance millon/coste/winter.

    Deuxieme point et la je cite : « Faire découvrir des choses inconnues aux gens, “dorer” le blason du jeu vidéo dans le marché de la collection et plus généralement de l’Art » il faut savoir que le marché du jeu vidéo n’a pas attendu camille coste pour etre « doré » car c’est le marché le plus lucratif au monde a l’heure actuelle devant le cinéma américain.

    Ceci est une mascarade montée de toutes pièces par aucun expert que ce soit, et surtout pas monsieur coste …ne lui en déplaise , en plus pour un « expert en vente » dont je pense plutot que c’est la premiere vente en fait, il a un bien petit appart bien mal rangé, pourtant un expert vis bien, ca je peux le garantir, meme a paris.

    Pipo, pipo pipo pipo voila ce que je retiendrai de cette frasque soporiphique, et je felicite tous les andouilles s’etant presenté la bas a cette date.

  13. Styx,

    La console Odyssey qui s’est vendue à 2800 euros lors de la vente chez Millon, n’est pas une des consoles de Magnavox qu’on trouve « partout sur le net à 200 euros » comme tu le prétends. Celle qui a été vendue à ce prix là était une version import française, et je doute que tu puisses me trouver, ne serait-ce qu’un lien, vers cette version là en vente sur internet.

    Concernant le deuxième point que tu évoques : on parle bien du « marché de la collection de jeux vidéo » (tu cites toi même le passage d’ailleurs) et non pas du « marché des jeux vidéo ». Il faut faire la distinction.

    Voilà pour les points sur lesquels je voulais te reprendre car tu fais une confusion.

    Concernant ton opinion, je la respecte, mais je ne vais pas retourner dans une argumentation pour faire valoir la mienne. Je pense m’être assez étendu sur la question et j’en ai un peu marre de ce débat. Je laisse l’avenir répondre à toutes les interrogations qui restent maintenant que cette vente est passée.

    A propos de tes considérations sur l’appartement « trop petit » -qui de toute évidence n’est qu’une chambre de l’appartement en plus- et qui te servent d’argument pour justifier que Camille Coste n’est pas Expert, elles desservent totalement l’avis que tu veux faire passer dans ton commentaire ; elles sont complètement hors de propos.

    L’andouille que je suis (j’étais sur place) te remercie quand même d’avoir pris le temps de poster un commentaire.

  14. hello link to the past,

    à cause ou grâce, à cette vente aux enchères, les prix des jeux vont encore AUGMENTER en valeur marchande d’année en année ! ça ne fera aucun doute ! déjà que les prix des jeux sont assez chers comme ça ! il est inutile de remuer le couteau dans la plaie. on peut remercier les organisateurs (millon/coste/winter) de cette vente. ils encouragent plus ou moins indirectement les prix des jeux vers la spéculation, l’hyper-inflation galopante… dans leur for intérieur, ils se délecteront : « miam, miam… »

    tout le monde va s’y mettre et graviteront autour le monde des jeux vidéo : des particuliers ne vont se priver en brocantes, sur le net de dire et d’imposer :  » mon jeu vaut ….euros, d’après les pros de la vente aux enchères, donc il vaut …euros, non négociable, etc de etc… » les gens ne sont pas bêtes.
    même les vendeurs professionnels des boutiques font des brocante, surfent sur le net pour récupérer des jeux. ça devrait être interdit ! c’est une concurrence très déloyale !!! damned ! les hussiers de france vont dorénavant s’y mettre ! en cas de saisies des biens chez des familles modestes , ils vont directement chercher des jeux vidéo en premier lieu… WTF ??
    et il ne faut pas oublier les faussaires en tout genre (faux blisters, copies, cartmods…)

    au final, c’est la passionné du dimanche (sans insultes de ma part) et collectionneurs aux budgets modestes vont lourdement en pâtir financièrement. je ne compte pas « les gros collectionneurs fortunés ». c’est d’un autre monde.

    cette vente d’enchère est l’élément déclencheur qui va encore augmenter les prix des jeux qui sont déjà assez chers ! les jeux vidéo n’ont pas besoin de ce truc ridicule et hypocrite !

    la bulle spéculative des jeux vidéo n’est pas prête d’exploser, contrairement aux bulles spéculatives officielles (cac40, nasdaq…)

    c’est une FATALITE , un combat perdu d’avance, d’assouvir notre passion qu’est le jeu vidéo.
    la seule solution est de mettre BEAUCOUP D ARGENT sur table. c’est malheureusement la triste réalité.

    les jeux vidéo, c’est l’avenir, plus que l’industrie du x, de l’alcool , du tabac, drogues, armes , agro-alimentaires, biens culturels (cinéma, musique…) réunis ! es-tu d’accord, link- to -the- past ?

    ———
    * une question que personne ne pose : est-ce que david winter et camille coste touchent quelque chose lors de cette vente ?
    je ne ne demande pas combien mais si c’est OUI ou NON.
    * au train où vont les choses, est-un jeu vaudra 100 000 euros ou plus l’unité ? c’est une possibilité envisageable, non ? quel le record d’un jeu actuellement ? (golden 007 n64 neuf sous blister) ou un autre ?
    .verra t-on, un jour ton visage ?
    . dans quel département es tu; sans indiscret. dis juste le numéro, ça me suffit amplement. je suis curieux dans la limite de la vie privée des gens, évidemment .

    merci du temps consacré à ce pavé, des réponses et de pas être censuré.

  15. Hello Eta Belin,

    Je ne vais pas m’étendre sur le sujet de la responsabilité de cette vente dans la hausse de prix, j’estime en avoir assez débattu, donc je rappelle juste mon opinion par respect pour ton intervention :

    – Les prix de certains jeux vidéo n’ont pas attendu qu’il y ait une vente chez Millon pour exploser.
    – Le marché de la collection de jeux vidéo n’a pas attendu Camille Coste pour attirer de plus en plus de monde.
    – L’importance du média des jeux vidéo dans la culture populaire implique nécessairement l’arrivée de collectionneurs et par conséquent une augmentation des prix.

    Le propre d’une bulle spéculative, c’est d’exploser, donc si bulle spéculative il y a autour des jeux vidéo, ne t’inquiètes pas, elle explosera. Cela dit je me fais plus de soucis pour la bulle qui concerne le système financier sur lequel repose notre économie mondiale, que pour celle des jeux vidéo.

    « c’est une FATALITE , un combat perdu d’avance, d’assouvir notre passion qu’est le jeu vidéo.
    la seule solution est de mettre BEAUCOUP D ARGENT sur table. c’est malheureusement la triste réalité. »

    Absolument pas d’accord.

    « les jeux vidéo, c’est l’avenir, plus que l’industrie du x, de l’alcool , du tabac, drogues, armes , agro-alimentaires, biens culturels (cinéma, musique…) réunis ! es-tu d’accord, link- to -the- past ? »

    Non, désolé, toujours pas d’accord… Je ne comprends pas où tu veux en venir en fait.

    Pour répondre à tes dernières questions :

    * une question que personne ne pose : est-ce que david winter et camille coste touchent quelque chose lors de cette vente ?
    -David Winter a touché le prix de vente de ses objets moins 15%.
    -Je pense bien que Camille Coste a touché de l’argent pour avoir organisé cette vente. Ça me semble normal étant le donné le travail qu’il a accompli.

    * au train où vont les choses, est-un jeu vaudra 100 000 euros ou plus l’unité ? c’est une possibilité envisageable, non ? quel le record d’un jeu actuellement ? (golden 007 n64 neuf sous blister) ou un autre ?

    -Oui bien sûr que c’est envisageable.
    -Le record actuel (connu) c’est environ 50000 dollars US pour un Stadium Events sur NES scellé vendu (en 2010 il me semble) sur ebay, un peu plus de trois ans avant la vente chez Millon. Plus récemment il y a aussi eu cette cartouche prototype de la version US de The Legend of Zelda vendue pour 44500 euros. Mais encore une fois c’était bien avant cette vente chez Millon.

    *verra t-on, un jour ton visage ?

    T’es sérieux mec ? Il y a plusieurs photos de moi sur ce blog, je te laisse le parcourir.

    *dans quel département es tu; sans indiscret. dis juste le numéro, ça me suffit amplement. je suis curieux dans la limite de la vie privée des gens, évidemment .

    Je ne comprends pas l’intérêt de ta question mais si ça peut te faire plaisir je vais te répondre : Je suis né et j’ai vécu à Paris jusqu’à mes 24 ans, j’ai travaillé à Bruxelles pendant 6 ans, depuis que j’ai des enfants, je me suis installé au bord de la mer, dans la Manche (50).

    merci du temps consacré à ce pavé, des réponses et de pas être censuré.

    Les seuls commentaires que je censure sont :
    -les spams,
    -les commentaires qui ont pour objet de me contacter et qui n’ont rien à voir avec le sujet des articles sur lesquels ils sont postés,
    -les commentaires illisibles, bourrés de fautes, d’abréviations, et sans aucun paragraphe.

  16. Hello, link-to-the past,

    Merci des réponses. J’ai eu un peu peur que mon pavé soit censuré sur un sujet un peu sensible.
    A suivre, donc pour la deuxième vente aux enchères courant novembre. Je serai là en tant en spectateur….

    Petite chose hors-sujet : j’ai adoré ton mot « collectionneur-placard » sur un dossier ! excellent ! tu es bien un psychologue sur la pathologie des collectionneurs !

  17. Non si les commentaires sont soumis à validation c’est pour éviter qu’on se retrouve avec des liens touts pourris vers des sites pas nets 😛

    On se rencontrera sûrement au mois de novembre alors 😉

    L’expression « collectionneur placard » n’est pas de moi, mais de Sacha Guitry, grand collectionneur d’objets d’art.
    Grâce à toi, je viens d’ailleurs de retrouver une des sources que j’avais utilisées pour rédiger la partie sur la psychologie des collectionneurs. http://razorland55.free.fr/Word/psychomag.pdf

  18. Bonjour.
    Moi déjà dans un premier temps je trouve qu’il n’y a pas eu une bonne pub dessus car quand j’ai appris cette vente en faite elle était passé et c’est au journal sur tf1 que j’ai vu un reportage dessus.J’étais vert de ne pas y étre allé.j’y serais allé quelque soit les prix car juste pour le plaisir des yeux.Aprés par contre pour ce qui est de l’incidence sur les prix je l’ai constaté en direct a une brocante pendant le week end directement et a chaque fois les prix se justifiaient par cette evenement.Bref ça se dissipera avec le temps et sinon pour la vente de novembre faite de la pub

    Un collectioneur a petit budget

  19. Bonjour

    Les gens qui ont acheté les lots à prix non justifié (exorbitant), ni connaissent rien, et rien de rien, car il y a un énorme paradoxe :

    Quand on est collectionneur, on scrute et on est habitué des brocs, d’Ebay, du bon coin, price minister, etc. Et sur ces sites, les jeux et matériel à prix débiles ne partent pas.

    Comment pouvez vous expliquer, que ce qui devrait être ces mêmes personnes lors de la vente aux enchères, aient acheté alors que donc, ils connaissent le prix des transactions habituelles ? Ce ne sont donc pas ces mêmes personnes.

    Mais alors, connaissez vous donc des passionnés, et des collectionneurs, qui ne fréquente pas OU ebay, OU LBC, OU priceminister, OU les brocs, etc ?? Donc qui sont ces gens qui étaient à la vente aux enchère ET qui ont mis des sommes pareilles ?

    Là, il y a quelque chose qui ne colle pas.
    Est-il vrai qu’il y a eus des désistements après les enchères (théoriquement illégal, mais je pose la question car je n’ai pas la vraie réponse).

    Ce type d’entreprise, ne sert qu’à la spéculation et à se prévaloir du nouveau buisness possible. Pourquoi :

    Oui, on peut mettre en vente GoldenEye sur N64 sous blister en vente. Il n’est pas là le problème. Le probème est : Pourquoi lui a t-on coller une estimation à 12000 EURO ?
    N’allez pas me parler de rareté svp, je possède des softs en version QDD quasi introuvable, et uniquement sur le marché français ça se trouve. Un cçllègue a trouvé Miner2049 sur MO5 en cartouche, tout le monde se demandait si cette version était une légende ou pas. GoldenEye sous blster peu aller se rhabiller !!

    Mais pas se rhabiller à 100 euro sous blister, je n’ai pas dis ça, je dis à 12000 en éval !

    Quand je vois que certains lients potentiels cautionnent « parce que c’est RARE (ce serait unique, c’est idem !), je crois que la zone euro à bien rempli sont rôle de flouer les gens avec son 6,55957 diviseur..
    12000 euro fait 78714 francs, ça vous parle mieux ?

    Pourquoi ces prix « hilarants » ? A votre avis, faut bien manger non ?
    Sonic en boite megadrive parfait état à 12 euro, le même, 235 (parce que c’est Sonic, hein !!), vous voyez une vente aux enchère avec 350 lots à 75 euro de moyenne vous ?

    Avant d’aller sur le net, est-ce que ceux qui ont collé un prix de vente sur ces produits, savent ce que c’est qu’un QDD ? Qu’un MSX Turbo R (qui aurait atteint 1million, dommage). Vous imaginez le prix d’une Neogeo neuve ? De ses jeux sous blister ? J’ai jamais vu du N64 battre en cout, du NEOGEO ! Et pourtant ça existe, allez aux enchère ! 😉

    Pour finir, voilà ce que j’ai trouvé de la part d’un des associé, sur un forum

    « Sinon en aparté, j’ai racheté 2 score Games, que j’ai transformé en Gamecash, le premier est dans le sud de la France , le 2 j’ai plusieurs choix et rien n’est défini. Mon aventure a Malte, va être mise de côté pendant un petit moment, mais c’est pour la bonne cause .

    Voilà mes amis, j’attend vos réactions,ressenti, et vos jeux a vendre .

    PS : un ordre idée de prix de jeux
    – final Fantasy 7 sous blister non platinium, blister souple pal entre 1500 et 3000 euros
    – final Fantasy 7 sous blister rigide pal, entre 3000 et 10000 euros.
    – secret of mana pal sous blister rigide pal, entre 10000 et 25000 euros….

    PS : vers la rentre scolaire, sera faite aussi une vente aux enchères, spécial Stars wars, Myth cloth saint Seiya… »

    L’un des associé de la vente aux enchère a donc une boutique..
    A votre avis, vaut mieux montrer des jeux à 5000 à la TV au 20H, ou la vrai « côte » qui monte pas à plus de 40 ??? Parce que la boutique (tiens, du commerce inscrit au RCS ??), comment qu’elle va tourner, hein ?

    YTH.

  20. Salut,

    Puisque tu attends une réponse aux conclusions de la petite enquête que tu nous as déposée en commentaire, je vais t’en faire une, même si je voulais m’abstenir pour ne pas être vexant…

    Tu es complètement à coté de la plaque. Autant il y a des avis réfractaires qui ont leur pesant, autant ce que je ressens de ta tirade c’est la frustration d’un mec qui non seulement n’y connaît clairement rien du tout, mais en plus est persuadé qu’il s’y connaît mieux que les autres.

    Ton commentaire est tellement long et chaque paragraphe tellement réfutable que ça me saoule de te répondre mais bon…

    1. Le matos qui ne part pas sur ebay à des prix élevés n’est tout simplement pas le même qui était en vente chez Millon. Tu ne parles pas des mêmes objets. C’est sûr qu’un Carsh Dummies sur Master Syetem à 500 euros sur ebay ne partira pas, alors qu’un jeu Nes estampillé comme preuve à conviction lors du procès Nintendo/Magnavox, part à 1500 euros.
    D’autre part pour avoir été sur place , je peux t’assurer que bons nombres de lots communs n’ont pas trouvé preneur alors que ces mêmes objets partent chaque jour bien plus chers sur ebay.

    2. Pourquoi le Golden Eye à 12000 ? J’avoue que c’est polémique.
    Voici une réponse.
    Le prix de réserve doit nécessairement être inférieur à l’estimation basse, or le seul propriétaire connu de cette pièce ne voulait pas le vendre. Point.
    Ce dernier a tout de même accepté de le proposer à la vente à condition de pouvoir fixer un prix de réserve à 10000 euros (persuadé qu’il n’atteindrait pas ce prix là – car effectivement ça ne les vaut pas). N’ayant pas d’autres moyens de proposer cet objet à la vente, l’expert a fait son travail : estimation 12 à 15000 euros – forcément : puisqu’il n’y a qu’un seul exemplaire connu aujourd’hui et que le seul moyen pour l’obtenir c’est de l’acheter à son propriétaire qui fixe un prix de réserve à 10000 (net vendeur).
    Voilà le pourquoi du comment de cette estimation. Ce n’est pas pour ça que ce jeu vaut 12000 euros. Ce n’est qu’une estimation du prix à débourser pour acquérir cet objet.

    3. Ensuite, tu nous cites LoganServal, le soi-disant « associé » de Camille, alors qu’il n’a strictement rien à voir avec cette vente !!
    C’est vrai qu’il a beaucoup desservi la légitimité de l’événement avec ses messages à la con sur les forums, et surtout lorsqu’il a été cité par William Audureau dans son article sur Gamekult (quel sublime travail de journaliste d’ailleurs!!).
    Mais n’importe qui peut débarquer et poster n’importe quoi sur différents forums en prétextant être associé à un événement ou une initiative alors qu’il ne l’est pas. Camille a tout de suite contesté ! Et il a eu beau démentir être associé à cette personne, pourtant les messages de Logan restent une référence pour continuer à démonter Camille. Logan a posté deux fois sur un forum dont je suis administrateur, et j’ai à deux reprises dû le modérer.

    4. Ce qui fait le prix, ce n’est pas la rareté, mais la demande. Tu peux avoir un oeuf d’autruche des montagnes au milieu du désert, si personne n’aime ça, il vaut que dalle, et mon verre de flotte vaudra bien plus. Doit-on vraiment repasser par ses évidences ? Enfin ce qui est sûr c’est que tu peux remballer tes jeux Thomson à 1 million. Mais merci quand même !

    Ton commentaire – construit sous forme de déductions à deux balles censées nous apprendre la Vérité – est juste tellement loin de la réalité, qu’il ne peut pas être pris au sérieux, ni par le pour, ni par le contre.

    J’aurais pu faire un 5. et un 6. voire plus mais franchement ça n’en vaut même pas la peine. J’estime t’avoir déjà accordé bien assez de frappes sur mon clavier.

    Si tu veux approfondir le sujet je te laisses quelques liens:
    sur Gamekult
    sur Gangeekstyle
    sur France Retrogaming

    Voilà, désolé, pas trop envie de me relire et le tout est peut-être écrit sur le vif mais ton second commentaire d’appel à réponse m’a excédé.

  21. JE RESTE SANS VOIX !
    Quelle éloquence.

    Une réponse sur les rétractations ? Est-ce vrai ou faux ? pas de réponse.

    En 1. tu fais une superbe comparaison, la magnavox face a du SMS. Mais au lieu de parler de ce que tu ne connais pas (ou trop peu), essai au moins de faire ta comparaison de SMS avec quelque chose qui s’en rapproche sur les lots vendus, et qui a bien été mis a des prix hilarants. Hors pour te justifier, tu pars directement sur 2 produits aux antipodes l’un de l’autre. C’est comme je le disais : Du N64 plus cher que du NEOGEO neuf sous blister.

    Ma réponse a soulevé un tas de paradoxes qui, dans l’histoire du jeu video non pas leur place dans la logique de cette vente aux enchères.

    Ai je dis que je m’y connaissais plus que les autres ? C’est toi qui l’a dit, jamais moi dans ma réponse. Arrive tu a savoir ce que je collectionne, sans regarder sur le net, juste a partir de mon message ? Car dis donc, tu en as déduits des choses (notamment, que je dois certainement être un naze).

    Si je comprends bien, mon message t’as excédé, et donc, je pouvais attendre ta non réponse encore combien de temps ? Sais tu que sur les nombreux forums spécialisés (ce ne sont pas les miens, je ne dirige personne, je suis un lambda parmi d’autres c’est tout), cette histoire fait une polémique du feu de dieu. Et quand je dis spécialisé, je ne parle pas d’un forum JV.COM, rempli de trop jeunes personnes pour comprendre la réelle polémique.

    Tu es extrêmement amusant avec mes jeux Thomson. Pourtant, dans ta vente aux enchères, il y avait un platini non ? Tu veux la boite en photo, et l’intérieur Mint ? Car le tout est chez moi. Combien je le mets alors,7000 ? Ou je peux le mettre a 1million d’euro comme tu me le suggères. Tu sais, du thomson a plus de 300, ça va faire rire beaucoup de monde dans le milieu déjà..

    Je ne pensais pas a une telle réponse de ta part, pour un premier échange. Je n’ai fais qu’ajouter ma pierre sans aucune agressivité (mais conviction si). Je crois que ma démonstration sur le « mais qui peuvent donc bien être ces gens qui ont acheté », avec ebay, lbc etc, à dû donner pas mal d’impasses dans les solutions.
    J’ai lu les messages pas content des autres personnes, j’ai vu que tu ne censurais pas, mais je ne m’attendais du coup pas à ce que personne ne réponde.

    j’ai posé de vraies questions. Fais de réelles conclusions qui appellent une réponse. En réponse ? Dans tout ce que tu as écris, pas grand chose…

    Et mes propos sur la personne qui a racheté le Scoregame, laisse extrêmement perplexe !

    Je te rappel juste une chose :
    je ne sais pas qui est cette personne pour le scoregame
    Te concernant, j’ai déduit que tu avais organisé la vente.

    Pour finir (si si, avec moi il y a des fins à mes posts) : ce qui a été chopé par les caméra des JT, c’est bien les prix des goldeneye et consort, et ce que les individus non initiés ont retenus. La communauté en tout cas ne vous remercie pas pour la très mauvaise publicité faites aux gens des brocantes, vide grenier, ebay, etc ..

  22. Avant de te répondre, je tiens à te présenter mes excuses pour mon commentaire un peu trop tranchant, je dois bien le reconnaître après une nuit de sommeil suivie d’une relecture.

    J’espère que tu comprendras que le ton de ma réponse a surtout été conditionné par un ras-le-bol de ce débat qui dure depuis six mois et qui est toujours étayé par les mêmes arguments.

    « Une réponse sur les rétractations ? Est-ce vrai ou faux ? »

    Je ne peux pas te répondre car je n’en sais rien.

    « Ai je dis que je m’y connaissais plus que les autres ? »

    Je cite les premières lignes de ton premier message pour te répondre.
    « Les gens qui ont acheté les lots à prix non justifié (exorbitant), ni connaissent rien, et rien de rien »

    « Car dis donc, tu en as déduits des choses (notamment, que je dois certainement être un naze). »

    Effectivement, ça se ressent dans ma réponse et c’est pourquoi j’ai commencé ce commentaire en te présentant mes excuses.
    Mais en fait je me garderai bien de juger une personne sur un simple commentaire posté sur internet.

    « je pouvais attendre ta non réponse encore combien de temps? Sais tu que sur les nombreux forums spécialisés (…) cette histoire fait une polémique du feu de dieu. « 

    J’ai dit à plusieurs reprises, plus haut dans les commentaires que j’en avais marre de débattre – de me répéter en fait – sur ce sujet, car justement j’ai participé aux discussions de certains forums spécialisés. Et j’ai bien compris que ce sujet faisait polémique, je trouve ça d’ailleurs assez normal. Ok cet article est là pour que chacun donne son avismais tu lances un appel au débat en nous ressortant toujours les mêmes arguments, et comme si tu détenais la vérité…

    Concernant « tes jeux Thomson », je ne sais pas comment mais j’étais persuadé d’avoir lu dans ton commentaire que tu parlais de jeux Mo5 à 1 million, d’où ma réponse « tes jeux Thomson »…
    Si effectivement tu as une collec Thomson, alors je suis très fort car tu vois je l’ai effectivement déduit de ton seul commentaire 😀 (car non je ne google pas les mecs qui laissent des commentaires sur mon blog avant de leur répondre).

     » Je crois que ma démonstration sur le « mais qui peuvent donc bien être ces gens qui ont acheté », avec ebay, lbc etc, à dû donner pas mal d’impasses dans les solutions. »

    Mais non pas du tout, vraiment. C’est une démonstration complètement bancale en fait (sans aucune agressivité).
    Lors de cette vente, il y a vraiment eu de tout : des merveilles qui se sont vendues (ou pas vendues) à des prix dérisoires comme des trucs banals qui se sont vendus très chers. Exactement comme ce qui se passe tous les jours sur ebay. Mais la plupart des acheteurs, c’étaient bien « les collectionneurs qui scrutent ebay,lbc, etc »

    « J’ai lu les messages pas content des autres personnes, j’ai vu que tu ne censurais pas, mais je ne m’attendais du coup pas à ce que personne ne réponde. »

    C’est un article de blog, pas un forum et encore moins un tchat… 😉

    « Et mes propos sur la personne qui a racheté le Scoregame, laisse extrêmement perplexe ! »

    Je ne peux que comprendre ! Comme je te le disais, il a clairement pas aidé lui…

    « Te concernant, j’ai déduit que tu avais organisé la vente. »

    Bah non vraiment pas, je t’assure.

    Ce débat m’a saoulé, on l’a déjà retourné dans tous les sens depuis six mois et on a bien compris les tenants et les aboutissants. Il y a du pour et du contre. J’en ai parlé à plusieurs reprises, j’ai même défendu certaines opinions qui vont à l’encontre de cette vente.
    Alors c’est vrai que je n’ai pas été très cool dans mon commentaire mais il y a un moment c’est relou de voir toujours les mêmes arguments avancés quand on y a déjà répondu 100 fois (Et qui sont les acheteurs à ce prix là? ; et sur ebay c’est moins cher ; et le Golden Eye à 12000 ; et les messages de son « associé » ; et les prix vont augmenter…)

    Bref, sans rancune j’espère !
    a+ Ythunder 😉

  23. J’apprécie grandement la façon dont tu viens de répondre. Sur les réponses envers les autres posters justement, je me disais : il ne s’emporte pas, c’est plutôt rare.

    Je comprends fortement l’aspect ras le bol que tu as, car bien entendu, effectivement les arguments des protagonistes reviennent en boucle. D’une certaine façon, de part ta réponse le débat est pour moi en grande parti clos. Le truc, c’est que le « rare » en réponse ou « unique », à du mal quand même a justifier une certaine barrière financière. Les médias ont reprit le fait que les jeux video valent des montants à 4 et 5 chiffres.

    Le plus agaçant c’est ça. Un nouveau business va se créer. Même si tout n’est pas résolu, j’apprécie le ton de ta réponse. Je te l’ai dis, je ne suis qu’un lambda parmi d’autres, et je suis loin de tout connaitre. Pire, le temps passe, et j’ai besoin d’une bonne révision théorique sur les machines que j’affectionne et collectionne, mais ce critère n’enlève rien à l’appréciation « à la volée », que l’on peut faire d’un objet du monde rétro-ludique.

    ^^

  24. Bon, j’apprécie tout autant ta réponse 🙂

    Je suis d’accord avec toi : la façon dont le sujet a été traité par les médias était pas terrible et même dangereuse, mais pas étonnante… Je veux dire qu’il fallait s’attendre à ce que l’événement soit traité comme ça (d’un point de vue financier) par les journalistes.

    Concernant le « nouveau business », il existait déjà (bien) avant cette vente chez Millon. L’augmentation des prix des jeux rétro, c’est pas nouveau. D’ailleurs si on constate que les jeux « rares » ou « uniques » se vendent de plus en plus chers, c’est aussi le cas des jeux communs. C’est surtout ce dernier point qui est problématique d’ailleurs.
    Personnellement je suis plus surpris par une cartouche Nes de Metroid à 50 euros que le même titre neuf qui se vend à un prix à 4 chiffres.

    Comme tu dis, pour moi le débat est clos. Mais vu qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (et que je n’ai pas envie d’en être un), je continuerai de répondre aux interrogations qui te restent, à toi ou à n’importe qui d’autres d’ailleurs, tant que les commentaires sur cet article seront ouverts.

    Ah oui et moi aussi je suis un mec lambda loin de tout connaître.

    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *