Et oui ! Depuis le temps qu’elle était en vente sur ebay, la collection de jeux vidéo de Adol a finalement été vendue pour plus de un million de dollars !

C’est l’ICHEG (International Center for the History of Electronic Games) qui acquiert cette collection de 7.000 jeux japonais. On y retrouve pas moins de 22 fullsets : Famicom, Famicom Disk System, Virtual Boy, Super Famicom, Nintendo 64, DD64, Gamecube, Master System, Game Gear, Megadrive, Mega-CD, 32X, Saturn, Dreamcast et j’en passe !

Une collection exceptionnelle donc, puisque au delà de la quantité, son intérêt réside aussi et surtout dans con caractère complet, et un certain nombre de pièces exceptionnelles comme le jeu Tetris sur Megadrive (edit : Adol explique que son exemplaire était une réplique)  ou encore plusieurs cartouches gold Super Famicom.

Adol Collection Cartouches Gold Super Famicom

Cartouches Gold Super Famicom

Une revente qui vient étayer l’article que j’avais rédigé sur la psychologie du collectionneur et son comportement.

Vendue pendant l’été, ce n’est que aujourd’hui que j’ai vu passer l’info sur le twitter de @PixnLove.

 

 

La fameuse collection de André, le collectionneur français qui répond au pseudo de Adol ou encore de Symbios2004 sur internet, était en vente sur ebay depuis un peu plus de un an pour la modique somme de 999.999 euros (soit approximativement 1.350.000$) et avait déjà provoqué plusieurs fois le buzz sur différents sites.

Quelques photos de cette collection de jeux vidéo

Voici en photos une infime partie de la collection puiqu’il s’agit ici uniquement d’une partie du fullset Famicom 

Collection jeux vidéo Adol

Collection Adol : jeux Famicom

Collection jeux vidéo Adol

Collection Adol : jeux famicom

Cette monstrueuse collection n’a pas été vendue pour un million d’euros, l’acheteur – le National Museum of Play de New York – comme le vendeur souhaitent garder le montant de la transaction confidentielle.

Si la somme de 1.2 million de dollars a été évoquée, la seule approximation que nous ayons a été donnée par Adol :

Ça s’est vendu à moins, mais « bien moins » je ne dirais pas ça.

Un joli coup pour Adol, qui en plus d’empocher une coquette somme, peut être fier de n’avoir pas eu à disperser sa collection et surtout être satisfait que sa collection ait rejoint une institution si prestigieuse.

Une collection d’une vie qui aura été un travail doublement payant !

Une info qui a fait le tour du monde puisque la nouvelle est relayée par LATimes, et même par mon blog 😀

La petite news cool qui vient compléter cet article, c’est que chaque pièce de la collection de Adol va rejoindre la base de données en ligne des jeux et consoles possédés par le Museum of Play.

Pour aller plus loin :

Ndlr : Cet article a fait l’objet d’une édition et de rectifications.