Babylon 5 : une des plus belles séries de science fiction

Il y a quelques semaines, j'ai fini la dernière saison de Babylon 5, et j'ai plein de choses à vous dire à propos de cette série de science fiction.

Rappelez-vous, je vous avais parlé de cette série SF, BattleStar Galactica que j'avais trouvée géniale. J'avais ensuite cherché une nouvelle série dans le genre à regarder. Les critiques conseillaient Babylon 5. De nombreux commentaires et critiques disaient de Babylon 5 qu'elle était une des meilleures série de science fiction de tous les temps.

babylon 5

Alors je me suis lancé. Et finalement, je ne dirais pas que c'est une des meilleures, je dirais que Babylon 5 est une des plus belles séries de science fiction.

Synopsis

On est en 2258, 10 ans après la guerre qui a opposé l'Alliance Terrienne (la Terre et ses colonies spatiales) aux Minbaries.

La Terre a frôlé l'extinction du fait de la supériorité technologique des Minbaries. La guerre avait débuté sur une incompréhension culturelle : un geste de respect des Minbaries interprété comme une menace par les Terriens, les vaisseaux de l'Alliance Terrienne ont alors ouvert le feu et tuer le chef du Conseil gris.

Mais, sans explication particulière (du moins au début), les Minbaries finissent par déclarer l'armistice.

La Terre met alors en orbite une station spatiale en territoire neutre qui réunit les ambassadeurs des cinq plus grandes puissances de l'espace ainsi que de nombreuses autres puissances mineures au sein d'un Conseil (la Ligue des Mondes non alignés) qui a pour but de maintenir la paix entre les différentes races de la galaxie. Cette station, c'est Babylon 5 !

station babylon 5
La station spatiale Babylon 5

Babylon 5 car les trois premières ont été détruites pendant leur construction, et la quatrième a mystérieusement disparu dans une faille temporelle.

Mais la paix va s'avérer difficile à maintenir sur différents fronts.

Au delà de la méfiance qui réside entre les Minbaries et la Terre, les Narns, représentés par G'kar ont été asservis pendant plus de 100 ans par les Centauris, faisant de cette nation pacifique, un peuple assoiffé de vengeance ; les télépathes qui n'ont d'autre choix que de vouer leur vie au Corps Psy ou d'être pourchassé par celui-ci, vont se liguer contre les non-télépathes ; les Ombres vont aussi faire leur apparition.

Bref, il se passe plein de choses !

L'essentiel de la série se déroule sur la station Babylon 5, aux cotés des ambassadeurs des différentes espèces de la galaxie, et de tous les habitants de la station spatiale. Il n'y a pas moins de 250.000 personnes, de toutes races, qui vivent et transitent chaque jour sur Babylon 5, souvent "terre" d'exil du fait de sa neutralité.

Un début laborieux

Dés le premier épisode, on a envie de chercher autre chose à regarder.

Des personnages sont loufoques

Les Centauris ont une espèce de crête chevelue en demi cercle sur le sommet du crâne ; les Narns sont un genre de reptiliens baraqué en costume médiévale ; les Minbaries ont une protubérance osseuse sur leur crâne chauve ; les Vorlons ressemblent à ces étranges êtres mécaniques qu'on avait vus dans le Cinquième Élément de Luc Besson.

C'est assez bien fait, mais ça sent les années 1990 à plein nez !

casting babylon 5
Les principaux personnages de Babylon 5

J'avais lu certaines critiques disant qu'il fallait s'accrocher et passer la première saison de Babylon V avant d'apprécier la série qui se révélait dans toute sa splendeur sur la deuxième saison. Ce n'est que trop vrai ! Beaucoup trop vrai : la première saison est un cauchemar.

Mais je me suis accroché

Je me suis vraiment accroché car la série devient prenante seulement à partir de l'épisode 16 de la saison 2, avec l'apparition des Ombres (une des plus anciennes races de l'univers qui prépare secrètement son retour chaotique après 1000 ans de disparition).

Mais une fois qu'on est dedans, c'est bon !

Des guerres et des intrigues politiques

Chaque saison de Babylon 5 se déroule sur une année (vers la fin de la dernière saison quelques épisodes se déroulent 20 ans plus tard).

Il y a cinq saisons en tout, et en cinq ans il se passe énormément de choses : des guerres interplanétaires ; des complots ; des meurtres ; des gouvernements qui tombent ;  des trahisons ; des alliances secrètes ; des retournements de situation...

En parallèle de ces événements qui font l'histoire de Babylon 5, on suit les relations entre les personnages principaux. Et c'est ce qui fait de Babylon V, une série très attachante : ce sont ces personnages parfois comiques, parfois cruels, parfois philosophes qui font toute la profondeur de Babylon 5.

Des personnages humains finalement, malgré le fait qu'ils soient des extraterrestres.

Une série qui marque par ses personnages

Sinclair, Garibaldi, Sheridan, Ivanova, Londo, Gkar, Dellen, Lennier, Zack, Vir, Kosh... Ils ont tous quelque chose de spécial.

Franchement, quand j'ai terminé Babylon 5, j'ai ressenti comme un vide ; comme un sentiment de vacances terminées. On est nostalgique de cette station spatiale dans laquelle il s'est passé tant de choses.

Et les personnages nous manquent tant on les a vus évoluer au cours de la série.

G'kar, au début plutôt méchant finit par devenir une sorte de sage-prophète ; Londo Molari assez comique au départ devient un personnage cruel, et part ensuite en quête de pardon, rongé par les regrets.

Babylon 5 londo g'kar
G'kar (gauche) et Londo Molari (droite) qui se haïssent au début et dont on suit l'évolution de leur relation

Garibaldi, chef de la sécurité de la station Babylon 5, sûr de lui, infaillible et fidèle à son commandant, finit par le trahir puis sombre dans l'alcool avant qu'on découvre...

Je ne peux pas trop en dire. Mais c'est ainsi pour chaque personnage.

Même Sheridan, le commandant de la Babylon 5, qui a pourtant un coté un peu trop Monsieur Parfait ; un genre de Brandon Walsh de l'espace... Mais on s'y fait.

Parallèlement à l'histoire de l'univers et de ses empires qui se font et se défont, on assiste à l'histoire des habitants de la station Babylon 5. Et c'est là toute l'ambition de Joe Micheal Straczinsky, le créateur de Babylon 5.

Babylon 5, une série comme on n'en fait plus

Il faut savoir que Babylon 5 a été entièrement pensé - du début à la fin en passant par le milieu - avant même qu'un épisode pilote ne soit produit. Un tour de force qui fait exception dans le monde des séries télé.

C'est pourquoi Babylon 5 est souvent comparé à un roman télé.

Mais sur cinq saisons de 22 épisodes, la tâche est impossible à respecter du fait des aléas de la production, d'ailleurs Babylon 5 perd son acteur principal, Sinclair (Micheal O'Hare), dés la fin de la première saison.

Cependant ces imprévus sont très bien gérés, car si un changement inexpliqué s'opère lors d'un épisode, il prend tout son sens quelques épisodes plus loin.

Et sur ce point il faut saluer J.M. Straczinsky qui a écrit les scénarios de 92 des 110 épisodes qui composent ce space opéra de folie car au final, il n'y a pas d'incohérence, ce qui est rarement le cas des séries actuelles (même si ce sont très certainement nos années 2010 qui constituent l'âge d'or des séries télé).

Babylon 5 est une série aux personnages fouillés qui évoluent autour d'une véritable mythologie. Je suis vraiment très content de m'être accroché comme je le disais au début de cet article, car j'ai bien failli plusieurs fois abandonner.

L'anticipation de Babylon 5

Il y a plusieurs choses à dire. Tout d'abord, l'anticipation se situe beaucoup plus à un niveau culturelle, relationnelle. Quelle sera la perception de la religion dans 200 ans, lorsque les frontières seront à l'échelle de l'univers et les cultures à l'échelle des planètes ? Sur ce point, il y a un travail très intéressant.

En revanche, au niveau de l'anticipation technologique, il y a un peu à redire... Disons que de nos jours, de plusieurs technologies présentes dans Babylon 5 sont déjà obsolètes (les news arrivent au format journal papier via des tubes transprents répartis dans la station) ou alors elles sont d'actualité (comme le visiophone).

Mais quelque part, ça a un certain charme, et ça participe à l'ambiance de Babylon 5.

Babylon 5 a eu 20 ans en 2013

Cette série a déjà plus de 20 ans, mais elle reste une référence dans le monde de la science fiction.

Je dois vous mettre en garde par contre de ne surtout pas regarder Babylon 5 en VF, les doublages sont vraiment, comment dire... gnangnan...

Notez cet article !

1 commentaire sur “Babylon 5 : une des plus belles séries de science fiction

  1. Kary

    Très intéressant mais j'aurais aimé ne pas être spoilée du fait que Garibaldi devient un alcoolique, que G Kar devient un sage... bref j'aurais apprécié une alerte de spoiler 🙁 ou bien une phrase très vague disant que tous les personnages évoluent, simplement. J'en suis à la saison 1 et avoir lu ça m'enlève tout le mystère, et je n'aurais pas lu s'il y avait eu une alerte spoiler. Enfin bref.

IMPORTANT :
Suite à un problème avec mon hébergeur, il arrive que certains commentaires ne passent pas lorsque le champ "Site Web" est complété, le problème sera résolu sous peu. En attendant, je vous invite à ne pas inscrire votre site ou alors à copier votre commentaire avant de le valider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pensez à lire la charte des commentaires