ZELDA Chronique d’une saga légendaire : le livret Skyward Sword

Vous vous rappelez, en 2011 était sorti ce superbe ouvrage ZELDA chronique d’une saga légendaire édité par Console Syndrome et distribué par Pix’n Love.

En 2013, le livre était réédité pour proposer un chapitre supplémentaire traitant de The Legend of Zelda Skyward Sword sorti peu après la parution de la première édition.

Dans la nouvelle édition, quelques textes supplémentaires complétaient certains chapitres. La première édition devenait donc incomplète, et Pix’n Love avait gracieusement édité un livret reprenant les textes ajoutés à la seconde édition pour ceux qui avaient acheté la première.

zelda chronique saga legendaire livret
Première édition de Zelda Chronique d’une saga légendaire et son livret supplémentaire

C’est de ce petit livret dont je vais vous parler dans cet article, je l’ai reçu en échange d’une quinzaine de pixels de fidélité.

Petit rappel pour ceux qui auraient manqué ce bouquin de légende : ZELDA Chronique d’une saga légendaire est écrit par Nicolas Courcier et Mehdi El Kanafi, chaque chapitre est consacré à un épisode de Zelda qui est décortiqué et étudié dans tous les sens : contexte, jouabilité, mythologie, symbolique, graphismes, anecdotes… Un véritable plaisir à lire ! (Lire mon avis sur Zelda Chronique d’une saga légendaire)

Un ouvrage qui selon moi a bien plus de valeur pour le fan de Zelda que le fameux Hyrule Historia (Lire ma critique de Hyrule Historia).

Le livret supplément

Le livret supplément reprend l’artwork de la première édition, cependant les logos Zelda (symboles d’Hyrule et boucliers) y sont absents. La couverture est en papier épais souple et de couleur noir. Evidemment, l’ouvrage est de bien moins bonne qualité en terme de finition que la première édition à couverture cartonnée rigide marron-rouille et dorures qui lui conférait un aspect de grimoire enchanté.

Cependant, je m’attendais à quelque chose de moins bien fini : les 32 pages du livret sont épaisses et on sent un minimum de qualité au toucher du papier. Je ne suis pas un expert en qualité d’impression mais pour un supplément réédité gratuitement, c’est vraiment très bien.

zelda chronique saga legendaire livret
Le livret supplémentaire
zelda chronique d'une saga légendaire livret supplémentaire
Quatrième de couv’ du livret

Mais bon à la limite on s’en fout de ça. Ce qui importe c’est plus le contenu que le contenant, et les suppléments sont à la hauteur de l’édition originale.

Les textes ajoutés

J’étais ravi de voir que mon épisode fétiche, le premier Zelda  (lire mon Test de the Legend of Zelda sur Nes) avait un complément. On y apprend que Peter Pan aurait inspiré le personnage de Link.

On retrouve également un passage supplémentaire à propos de Zelda II : The Adventure of LINK intitulé « Le mauvais jeu » et quelques pages consacrées à la chronologie des Zelda.

Zelda chronique Chronologie saga
Textes compléments

Mais le gros du supplément réside dans le chapitre sur Skyward Sword. Comme pour les autres opus, les auteurs nous livrent une  analyse très complète du titre.

La chronique de Skyward Sword

Le jeu est analysé sous toutes les coutures : développements, gaming, style graphique, mythologie…

Les défauts sont également bien mis en avant (gameplay, graphismes) cependant, j’ai trouvé que les auteurs défendaient un peu trop Skyward Sword, un jeu qui selon moi, comporte trop de défauts impardonnables (Lire mon Test de Skyward Sword) et qui s’ils sont mentionnés, sont minimisés. « Minimisés » n’est peut-être pas le bon mot… Ce que je veux dire c’est que si Skyward Sword a incontestablement des qualités, celles-ci sont anéanties par les défauts du jeu.

La critique reste complète et on y apprend des choses intéressantes, sur les développements du jeu notamment ; c’est également agréable de replonger dans les souvenirs du scénario et de la mythologie de Skyward Sword qui étaient très riches.

La saga Zelda doit-elle faire sa révolution ?

Malgré un Skyward Sword un peu trop défendu à mon goût, le livret s’achève par un chapitre intitulé :  « La saga doit-elle faire sa révolution ? » témoignage du fait que  ZELDA tourne en rond depuis plusieurs années, à coup de rééditions (Wind Waker HD ; Ocarina of Time 3D) et de jeux qui ne sont pas à la hauteur du niveau de la saga, ni des attentes des fans.

ZELDA Chronique d’une saga légendaire : le livret Skyward Sword
3 (60%) 1 vote

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

4 commentaires sur “ZELDA Chronique d’une saga légendaire : le livret Skyward Sword”

  1. Sympa ton article. Déjà j’ai appris que Pix’n’love avait sorti un supplément à cet ouvrage sur Zelda. Dommage on ne peut plus le commander sur leur site 🙁 J’attendrais une réédition lors de la sortie du Zelda Wii U.

    En tout cas c’est marrant car je me suis remis à Skyward Sword récemment. J’avais acheté le jeu à sa sortie et j’avais été super déçu. Je m’étais arrêté au début du 2é temple. Là j’ai tout recommencé du début et je viens de terminer le 3é temple. Il est pas si mal que ça ce Zelda finalement. Certaines chose me dérange comme le système d’endurance ou les sortes de clé à enficher en faisant tourner la Wiimote mais dans l’ensemble j’aime bien l’univers et l’ambiance qu’il dégage. A voir sur la durée mais je compte bien le finir cette fois 😀

  2. Salut Lorentzo 🙂

    L’univers et l’ambiance de Skyward Sword sont pas mal, c’est vrai. Peut-être que je devrais me le refaire pour mieux l’apprécier. Mais dans mon souvenir, il avait vraiment trop de points noirs qui gâchaient tous les aspects positifs du jeu. Quand le graphisme et le gameplay te saoule, c’est dur d’apprécier un jeu.

    Le concept d’immersion du joueur est trop poussé, fonctionne mal, et a finalement l’effet inverse : le joueur est sans cesse rappeler à lui même… Jouer de la harpe c’est tellement naze… Quand tu fais la comparaison avec l’ocarina de OOT, tu te dis qu’on a vraiment régressé.

    Et ces monstres qui prennent des pauses débiles, figées et improbables pour bien te faire comprendre dans quel sens tu dois frapper, je trouve ça ridicule.

    Enfin bref je ne vais pas refaire la critique et te gâcher ton plaisir de jeu alors que courageusement tu te relances ^^

    Repasse me dire ce que t’en a pensé au final quand tu l’auras fini.

    a+ 😉

  3. Hello Grand Link-Tothepast 😉

    Voila, ça y est, Zelda Skyward Sword est terminé après de longues épreuves, des chansons et du shopping au marché couvert et un peu moins de 37h de jeu.

    Acheté à sa sortie à l’époque j’avais été tellement déçu que je m’étais arrêté au 2é donjon, pas très loin dans le jeu donc. J’ai ressorti ce Zelda dernièrement afin de lui donner une nouvelle chance.

    Honnêtement je trouve que c’est assez difficile de juger ce Zelda car il passe après des Zelda qui ont révolutionné la série et parce que j’attends toujours beaucoup de cette saga. Je vais passer rapidement sur l’aspect graphique car même s’il est plutôt coloré, avec un aspect un peu « peinture » que je trouve sympa, le jeu est quand même très aliasé avec les graphismes qui se trouvent en profondeur très flous. Parfois ça donne un bouillie de couleurs. C’est dommage que la Wii U n’améliore pas un peu les jeux Wii avec un petit filtre car ça aurait été très appréciable.

    Concernant le jeu en lui même je l’ai trouvé long, trop long. On fait beaucoup d’allers-retours avec des passages qui ne sont là que pour rallonger la durée de vie (ex : le demi-boss qu’on se tape 3 fois, le robot qui nous aide à un moment mais qui nous amène au début du niveau donc il faut se retaper l’ascension, etc.). Ensuite le système d’endurance que j’ai trouvé très pénible et qui, pour moi, ralenti même la progression dans le jeu (peut être un moyen de rallonger la durée de vie aussi ??). Personnellement j’ai bien apprécié le début du jeu mais à un peu plus de la moitié j’en avais un peu marre il faut le dire. Je trouve que la quête de la Chanson du Héros est de trop. De plus qu’on récupère les mélodies mais les 3 Dragons viennent pousser la chansonnette eux-mêmes finalement.

    Alors, oui ces défauts là on s’y fait mais alors une chose qui m’a pourri le jeu c’est le gameplay. Tout est basé sur le motion gaming. L’épée, le bouclier, nager, voler, viser, jouer de la harpe, etc. A un moment je me suis même demandé s’ils n’allaient pas nous faire agiter la wiimote et le nunchuck en rythme pour faire courir Link. Pareil « jouer » de la harpe, euh… ils se sont inspirés de Wii Music ?? J’ai pas trop compris leur délire car ce gameplay est juste inutile et chiant. C’est dommage d’avoir basé tout le gameplay sur le motion gaming car quand je suis tranquillement affalé dans mon canapé j’ai pas envie d’avoir à lever le bras au plafond pour faire une attaque, surtout que le wiimotion + est pas très précis. Combien de fois j’ai fait un mouvement gauche/droite ou haut/bas et Link faisait l’inverse. Très gênant surtout quand les ennemis doivent être touché à un endroit bien précis. Egalement un peu déçu du boss de fin, non pas sur son apparence que j’ai trouvé superbe, mais sur sa facilité. D’autres boss du jeu m’ont donné plus de fils à retordre.

    D’ailleurs, depuis le début du jeu j’étais persuadé que Hugo deviendrait Ganon. Sa couleur de cheveux, le fait qu’il soit en confrontation avec Link au début et puis à un moment, la vieille du temple du sceau qui dit que lui aussi a un rôle à jouer. Mais non, c’est juste un nouveau perso dans la saga et c’est tout. Je pense que c’est voulu par Nintendo de nous faire croire cela mais je trouve que ça aurait été sympa scénaritisquement parlant.

    Malgré ces défauts j’ai bien aimé l’histoire, sûrement car il est considéré comme le premier chronologiquement et la relation Link/Zelda que je trouve plus développée que dans les précédents opus. Les musiques sont vraiment superbes et amplifient l’impression que l’on regarde/joue une épopée légendaire.

    Personnellement j’ai préféré Twilight Princess à son époque. D’ailleurs je ne sais pas si c’est parce que je jouais sur Wii U mais lors du générique de fin de Skyward Sword il y a des vues 3D des différents niveaux visités et ça ramait un peu. Etrange pour un jeu sorti vers la fin de la console.

    Pour moi retrouver Link dans un nouveau jeu c’est comme retrouver un héros dans la suite d’un livre que l’on attend depuis des années. Et c’est peut être pour ça que je suis dur avec cet opus, malheureusement les Zelda font partis de l’essence même de Nintendo et c’est pour retrouver cette saga que j’achète une nouvelle console Nintendo.

    Merci de m’avoir lu 🙂

  4. Hey Lorentzo,

    Je comprends ce que tu veux dire par « difficile de juger ce Zelda » après les épisodes légendaires qui l’ont précédés, mais c’était déjà le cas de Twilight Princess ou de même de The Wind Waker. Donc pas d’excuses pour cet opus ! Surtout quand on sait qu’il y a 5 ans de développement derrière !

    Les allers-retours c’est effectivement un des trucs qui me gavent aussi, heureusement que les décors des endroits évoluent mais ça reste quand même assez lourdingue ce système. C’était déjà le cas dans certains des opus précédents, mais là avec Skyward Sword, on dirait qu’ils en ont fait une spécialité.

    Bizarrement l’endurance ne m’a pas plus saoulé que ça, mais c’est vrai que j’ai entendu beaucoup de personnes s’en plaindre.

    « Une chose qui m’a pourrie le jeu c’est le gameplay »

    On est d’accord ! Pourri c’est le mot.

    Sinon c’est vrai que le scénario est bon, et la relation entre Link et Zelda tout autant. Ça fait plaisir après toutes ces années ! Mais moi aussi j’ai préféré Twilight Princess, c’est sans comparaison…

    « Pour moi retrouver Link dans un nouveau jeu c’est comme retrouver un héros dans la suite d’un livre que l’on attend depuis des années. Et c’est peut être pour ça que je suis dur avec cet opus »

    C’est exactement la même chose pour moi 🙂 Je suis généralement assez dur ou en tout cas très exigent avec les Zelda, mais j’essaye toujours de prendre du recul et d’être objectif pour ne pas me gâcher le plaisir de jeu. Mais avec Skyward Sword, j’ai eu beau faire abstraction des défauts, ils sont trop gênants, et trop présents tout le long. Si le graphisme est moche et que le Gameplay est naze, comment veux-tu apprécier le jeu…

    Merci d’être repassé faire ce retour complet ! 🙂
    On a les mêmes ressentis : ça m’a fait rire ta réflexion sur la harpe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *