Je me suis maté un petit film sympa : Invasion Los Angeles de John Carpenter. Le titre original du film est They Live tiré d’un solgan peint sur un mur : They Live, We Sleepils vivent, nous dormons) .

Invasion Los Angeles est une histoire d’invasion extraterrestre sur fond de critique du système de consommation.

C’est un film que je vous recommande de voir en en sachant le moins possible, vous serez agréablement surpris !

D’ailleurs, si vous avez une confiance aveugle en moi, que vous êtes amateur de science-fiction, de fantastique, de films rétro, des années 80′, et en plus légèrement adepte des théories du complot, alors ne lisez pas ce qui suit, même si j’en révèle très peu, je vous recommande de voir ce film sans plus d’informations. 🙂

Synopsis

John Nada, parcourt les routes à la recherche de travail, il débarque à Los Angeles où il est embauché sur un chantier. Il y rencontre Franck qui lui propose de venir crécher dans son bidonville. Les deux personnages ont des caractères opposés : John, positif, aventurier, croit que son pays lui donnera sa chance, il est du genre à prendre la pilule rouge. Franck, résigné à une vie simple et toute tracée de dur labeur, ne veut pas avoir d’ennui ; il est du genre à prendre la pilule bleue.

Dans le bidonville, John va surprendre une étrange réunion entre un groupe d’hommes qui complotent quelque chose. Mais avant d’avoir eu le temps de comprendre l’objet de ce groupuscule, la police va intervenir violemment pour démanteler et arrêter ces hommes qui semblent être des révolutionnaires terroristes. La police en profitera en même temps pour raser le bidonville à coup de bulldozer.

Après le carnage policier, John décide de retourner sur le lieu de ces étranges réunions, il y découvre un carton de lunettes de soleil dans un mur creux. En essayant une des paires de lunettes noires, il découvre le monde tel qu’il est réellement : un paysage envahi de messages subliminaux destinés à conditionner la vie des humains.

Les lunettes de soleil de John Nada qui lui permettent de voir le monde tel qu'il est

John Nada et ses lunettes de soleil qui lui permettent de voir le monde tel qu’il est.

Les messages subliminaux révélés par les lunettes de soleil

Les messages subliminaux révélés par les lunettes de soleil

Il découvre également, à travers ces étranges lunettes, le vrai visage de certains humains.

Le vrai visage des hommes politiques

Le vrai visage des hommes politiques

Bien que ce film date de 1988 et qu’il ait un tant soit peu vieilli, il n’en demeure pas moins un film d’actualité. Derrière ce film de genre, John Carpenter, grand nom du film d’horreur et de science-fiction (Halloween, The Thing, Fog, L’Antre de la Folie…)  dénonce un système qui fait du citoyen un mouton, et de l’argent un dieu.

This is your God

This is your God

D’une grande intelligence, aussi divertissant que subversif.

Plus que la critique d’une société de consommation, ce film délivre un message, qui au fil du temps, prend de plus en plus de sens : il dénonce le conditionnement de l’expérience humaine par une élite secrète en vue de son exploitation pour le profit de quelques uns. Pour garder les masses dans l’ignorance la plus totale de la réalité du monde, on leur joue un spectacle dont les marionnettes ne sont autres que les hommes politiques.

C’est sûr qu’il faut être légèrement adepte des théories du complot… Mais je le suis. Le message de ce film, bien que camouflé par son aspect autant fictif que divertissant, a touché le sceptique que je suis.

L »affiche du film titre :  « Vous les voyez dans la rue. Vous les voyez à la télé. Vous voterez même pour l’un d’entre eux cet automne. Vous pensez que ce sont des gens comme vous. Vous avez tort. Mortellement tort. »

Invasion Los Angeles a été nommé Meilleur film de Science Fiction lors des Saturn Awards de 1990. Il a également été récompensé pour sa musique tout à fait exceptionnelle qui repose sur une espèce de Jazz rythmé et d’un ténébreux imprégné d’ironie.

Un excellent film fantastique qui ne se prend pas la tête : réalisé avec peu de moyens, pendant une période de tournage de deux mois seulement, mais qui est une réussite tant au niveau du scénario que des effets spéciaux (enfin pour l’époque…).

Petite anecdote sympa :

Invasion Los Angeles a inspiré le jeu vidéo Duke Nukem 3D (1996) dans lequel Los Angeles est envahi par des extraterrestres dont certains sont en tenue de policiers LAPD. Certaines répliques du film ont d’ailleurs été reprises dans le jeu.

Un film que je vous recommande donc vivement si vous ne l’avez pas vu !

Un film culte que j’ai eu envie de regarder grâce à un documentaire (« La servitude moderne ») qui utilisait des images de ce film pour illustrer ses propos. Ne reconnaissant pas ces images qui m’intriguaient mais qui semblaient bel et bien tirées d’un film, j’ai tout de suite voulu en savoir plus et j’ai tapé dans Google « film où un homme qui met des lunettes de soleil voit des messages subliminaux à la place des pub« . Et je suis tombé sur Invasion Los Angeles.

Voici quelques liens si vous souhaitez lire quelques critiques du film Los Angeles Invasion de John Carpenter :