[CRITIQUE] Lecture de l’été : « Philosophie des jeux vidéo » de Mathieu Triclot

C’est la rentrée, pour démarrer ce mois de septembre sur mon blog, je vous propose de vous parler d’une de mes lectures de l’été : « Philosophie des jeux vidéo » de Mathieu Triclot.

J’en avais déjà parlé sur mon blog un peu après sa parution en librairie, et je vous avais promis un compte rendu une fois la lecture de l’ouvrage achevée. J’ai mis pas mal de temps à le lire car c’est un ouvrage très spécialisé, et qui propose une analyse très (trop ?) sérieuse, pour ne pas dire parfois ennuyeuse… Cela dit ça reste un ouvrage très instructif, et de nombreux points sont abordés de manière très intelligente. Mais je ne dirai pas que c’est un ouvrage destiné aux gamers.

Philosophie des jeux vidéo
"Philosophie des jeux vidéo" Mathieu Triclot

En effet le ton se veut celui d’un essai.  Comme toute démarche intellectuelle qui veut procéder à une analyse, l’auteur tentera tout d’abord de définir ce qu’il veut analyser -ici les jeux vidéo, posant ainsi des frontières de son champs de réflexion.

Le prologue tente déjà de définir un jeu vidéo, et ce d’une façon très pertinente (que j’ai beaucoup apprécié en tout cas) : le prologue est un dialogue entre Socrate (le philosophe) et Mario (qui pourrait être notre plombier moustachu mais qui pourrait surtout être n’importe quel joueur, comme vous ou moi). Au cours de ce dialogue, Socrate questionne Mario sur la nature du jeu vidéo. Socrate cherche à travers les réponses de Mario à définir les jeux vidéo. Socrate cherche plusieurs critères qui cumulés nous offriraient LA définition du jeu vidéo, celle qui est toujours vraie, celle que l’on ne peut pas réfuter, celle qui définit un jeu vidéo en toutes circonstances.

Les premiers chapitres continueront de définir le jeu vidéo, en passant par l’univers du jeu, et en rapportant quelques grandes théories relatives aux jeux.

L’ouvrage fournit une analyse hyper complète, malheureusement peu accessible (il est dommage que l’accessibilité soit à chaque fois oubliée lorsque l’on aborde un sujet sous un éclairage philosophique). Toutefois, de nombreuses références en terme de jeux vidéo (titres, machines, constructeurs…) sont présentes et surtout utilisées comme terreau à l’écriture de l’ouvrage.

Force est de reconnaître que tout universitaire qu’est l’auteur, ce dernier n’en est pas moins un joueur ; et pas n’importe lequel : un joueur d’une grande expérience qui possède une grande culture vidéo ludique. En effet, l’auteur fait preuve à de nombreuses reprises d’une grande connaissance des jeux vidéo, quelque soit le genre, quelque soit le support, quelque soit l’époque. De tout évidence, l’auteur est un hardcore-gamer ! Les connaissances divulguées dans l’ouvrage ne peuvent pas être que le résultat d’une étude préalable ou de recherches antérieures, mais bien le résultat d’une longue pratique des jeux vidéo. Et cela se ressent : Mathieu Triclot sait de quoi il parle quand il parle de jeux vidéo.

Au delà de l’analyse philosophique des jeux vidéo et de l’expérience du joueur, l’ouvrage renferme aussi de nombreuses anecdotes se rapportant à l’Histoire des jeux vidéo. C’est un ouvrage complet qui atteint très clairement son objectif : à savoir philosopher à propos des jeux vidéo, et conceptualiser le jeu vidéo ainsi que l’expérience humaine des jeux vidéo.

C’est une lecture que je recommande surtout à ceux qui aiment la philosophie, plus à ceux qui aiment les jeux vidéo.

« Philosophie des jeux vidéo » de Mathieu Triclot est paru aux éditions ZONES au prix de 19€

[CRITIQUE] Lecture de l’été : « Philosophie des jeux vidéo » de Mathieu Triclot
Notez cet article !

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *