Au revoir BlackBerry, Bonjour Android! IPhone, non merci…

Et voilà ça y est: j’ai définitivement abandonné mon Blackos (c’est le petit nom affectueux que je donnais à mon BlackBerry) pour un téléphone Android.

Mon choix: Le Samsung Galaxy Appolo

J’ai pris l’entrée de gamme de Samsung: le Galaxy Apollo qui m’est revenu à environ 135€.

Je suis plutôt content de mon achat, très content en fait. J’ai doucement glissé vers le tactile alors que j’avais de gros problèmes d’affinité avec cette technologie, peut-être parce que j’ai ce côté « retro » en moi. J’ai commencé il y a quelques mois par m’acheter un I-Pod Touch, qui m’a bien forcé à admettre que la puissance et la variété des applications ont bien quelque chose de « magique ».

Pourquoi je n’ai pas pris un Iphone

Plusieurs choses me dérangent chez l’Iphone:

  • Premièrement, tout le monde en a un.
  • Deuxièmement, l’utilisation est sur-contrôlée, non pas que donner mon numéro de carte bleue pour activer mon téléphone me fasse peur, mais le principe par contre… m’énerve un peu. Même si je comprends bien que l’avenir sera fait de ce genre de procédés, et si j’y reconnais là aussi le génie commercial de Steve Jobs
  • Et troisièmement, l’AppStore est hermétique, il a quelque chose de totalitaire. Les règles qui le régissent font penser à celles d’une dictature. Tout le monde est contrôlé: les développeurs, qui peuvent voir leurs applications refusées parce qu’elles ne conviennent pas à Apple; les entreprises qui ne peuvent pas choisir le prix auquel elles souhaitent vendre leur application (alors qu’il y a des contraintes de rentabilité qui ne permettent pas d’adopter n’importe quel prix -et en plus la concurrence impose une présence sur l’AppStore.) Imaginez qu’on vous laisse le choix entre un prix de vente à 0,79€ (prix auquel votre application n’est pas rentable) ou à 1,29€ (prix auquel elle ne se vend pas) mais que le prix intermédiaire de 1€ vous soit interdit. Il y a quand même un truc qui cloche… Apple exagère.

Vous me direz: ce sont des arguments de développeurs, et bien justement j’apprends tout doucement à développer des applications mobiles. Et j’ai choisi de le faire sur Android. J’aurai bien voulu apprendre à développer des applications Iphone. Mais pour les raisons que je cite ci-dessus, c’est autrement plus compliqué…

Ce que j’aime chez Android

Chez Android de Google, tout est différent. L’Android Market n’a rien à envier à l’AppStore. Enfin je ne suis pas un spécialiste de la question, mais de l’utilisation que j’ai faite des deux solutions, c’est la conclusion que je tire.

  • Premièrement l’Android Market possède lui aussi des centaines de milliers d’applications toutes aussi performantes que celles de l’AppStore.
  • Deuxièmement la source est libre: les développeurs peuvent coder librement sur Android et mettre en ligne simplement leurs applications sur l’Android Market, et au prix qu’ils souhaitent (sur l’AppStore il faut payer le logiciel, soumettre l’application à un examen de validation…)
  • Troisièmement le système d’exploitation Android fonctionne aussi bien que celui d’Apple (du moins en tant que simple utilisateur je ne vois pas la différence), et surtout, il lit Flash, ce qui est un avantage non négligeable, surtout pour les utilisateurs de tablettes!
  • Et quatrième point (pas très objectif je vous l’accorde) I Love Google! Pour ajouter une dose d’objectivité à ce quatrième point: une des raisons pour lesquelles je suis fan de Google est cette facilité qu’ils ont à innover de façon surprenante. Et sur le marché des applications mobiles, les possibilités d’extension en fonction de tous les services que Google propose déjà, et ceux à venir (il y a tellement de secteurs sur lesquels Google se positionne en ce moment -je pense par exemple au social gaming) nous permet d’imaginer ce que Google pourrait faire de Android.

Voilà pour mon analyse comparative entre Google et Apple sur les mobiles.

A propos du Samsung Galaxy Appolo

Maintenant je vais vous parler (un peu) de l’appareil: le SAMSUNG Galaxy Appolo GT-I5800.

 

samsung-galaxy-appolo
Samsung Galaxy Appolo GT-I5800

Il fonctionne bien.

Je n’ai pas encore eu de problème type bug ce qui est plutôt fréquent sur ce genre de mobiles. Il y a le Wifi, un GPS, un appareil photo 3MP, lecteur DIVX, et il tourne sous Android 3.0. Voilà pour le principal.

Il y a un gros point faible au niveau de la batterie qui met longtemps à charger, et qui se bouffe super rapidement si le 3G, le Wifi ou le GPS est activé… Là je sens quand même bien la différence avec mon bon vieux Blackberry qui en un quart d’heure se rechargeait pour plusieurs heures…

Mais honnêtement, ça ne me fait pas regretter mon achat.

J’ai donc abandonné mon incassable Blackberry curve, après quatre années de bons et loyaux services, pour adopter définitivement Android.

Au revoir BlackBerry, Bonjour Android! IPhone, non merci…
Notez cet article !

Link-Tothepast

Blogueur, retrogamer, collectionneur et double Papa ! Sur ce blog, je vous parle de mes passions, de vieux jeux vidéo, de collection, de cyberculture, et parfois d'autres trucs ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *